Accueil Cloud computing Lors de son show anuel, Palo Alto Networks a joué la carte...

Lors de son show anuel, Palo Alto Networks a joué la carte de la cybersécurité

Pan OS 7.1

Pour Mark McLaughlin CEO de Palo Alto Networks « Security is time, security is business », comme il l’a déclaré lors du show annuel organisé par Palo Alto Networks à Las Vegas du 3 au 6 avril 2016. Désormais, la firme californienne connue pour ses solutions en matière d’optimisation de flux IP base sa stratégie sur la cyber-sécurité.

C’est dans une perspective « cybersécurité » que s’inscrit l’annonce de la version  7.1 du système d’exploitation PAN-OS qui assure une protection universelle à travers plusieurs environnements basés sur leCcloud et applications SaaS. La plate-forme fédératrice de tous les équipements du constructeur a été dévoilée à Las Vegas avec une idée forte : étendre les capacités de prévention des cybermenaces à tous les principaux environnements Cloud et services FAI ainsi que sur tous les équipements du constructeur. La nouvelle fonctionnalité de la version 7.1

« À mesure que les entreprises continuent de se familiariser avec le Cloud et les applications SaaS pour leurs charges de travail et leurs données, il est indispensable que les solutions de sécurité restent adaptées. Les capacités introduites dans cette nouvelle version du PAN-OS rendent possibles une visibilité évolutive, un contrôle et une prévention des menaces et offrent la flexibilité de déploiement requise par les organisations distribuées actuelles et leurs employés. »  estime Jeff Wilson, directeur principal de la recherche et conseiller, cybersécurité au cabinet d’analyse IHS Technology

Les risques cyber, premiers de tous les risques

Mark McLaughlin
Mark McLaughlin, CEO de Palo Alto Networks. Photo J.P. Bichard

Pour le CEO Mark McLaughlin « Le risque cyber, c’est le premier des risques ,et devenir l’acteur le plus réactif ne suffit pas. Il faut anticiper avec des solutions prédictives ». Pour Palo Alto Networks anticiper les cyber menaces c’est produire de l’information. C’est aussi partagée certaines informations le tout via des procédures automatisées sur l’ensemble des composants du réseau cloud compris. « Les entreprises exigent une sécurité constante, quel que soit l’emplacement de leurs applications. La dernière version du PAN-OS répond aux nouveaux défis posés par le cloud en permettant aux organisations de bénéficier d’une infrastructure et d’applications flexibles basées sur le cloud tout en maintenant une position cohérente en matière de sécurité. » affirme Lee Klarich, VPE, gestion de produits chez Palo Alto Networks.

Pour mener a bien cette stratégie sécuritaire, Lee Klarich insiste sur un point : « il faut créer davantage de confiance ». Reste que celle-ci ne se décrète pas : elle se mérite et c’est le marché qui décrète. Plus pragmatique, son CEO conclut « Security is time, security is business ». Cette baseline très américaine doit désormais servir de fil conducteur à Palo Alto Networks.

 

Auteur : Jean Philippe Bichard