Accueil Internet Loi Renseignement : OVH ne mettra pas sa menace de délocalisation à...

Loi Renseignement : OVH ne mettra pas sa menace de délocalisation à exécution

Surveillance des réseaux
Loi Renseignement : vers une surveillance de masse

Affaire des boîtes noires : OVH est satisfait de l’amendement qui vient d’être voté et qui garantit la protection des données hébergées. L’hébergeur français ne délocalisera donc pas ses activités.

Après avoir été reçus par Bernard Cazeneuve, Emmanuel Macron et Axelle Lemaire, les hébergeurs Internet français Gandi, Online, Ikoula, AFHADS, IDS, Lomaco et OVH qui s’opposaient au projet « boîte noire » de la loi Renseignement (voir notre article) ont obtenu en partie satisfaction. Après 6 heures de discussion sur l’article L.851-4, des modifications importantes ont été proposées par l’amendement 437 du gouvernement, qui a été présenté, débattu puis voté mercredi 15 avril au soir à l’Assemblée.

« L’amendement 437 répond aux problématiques de confiance que la loi #PJLRenseignement posait aux hébergeurs dans les datacentres en France. Nous remercions le gouvernement d’avoir pris le temps de discuter et modifier la loi pour éviter les impacts économiques sur notre industrie, a déclaré ce jeudi 16 avril Octave Klaba, le fondateur d’OVH et son directeur technique. Avant d’ajouter, critique : « Ceci étant dit, je pense que cette loi va avoir des impacts sur notre quotidien de manière très profonde et donc elle n’est pas bonne. »

Juliette Paoli