Accueil Etudes Levées de fonds des éditeurs : des difficultés pour financer le développement

Levées de fonds des éditeurs : des difficultés pour financer le développement

La 2ème édition du baromètre des levées de fonds Software, établie par KPMG en partenariat avec l’AFDEL, vient de paraître. Elle couvre la période du 1er juillet 2013 au 30 juin 2014. Selon Eric Lefebvre associé chez KPMG, «  ce baromètre met en évidence que le financement des éditeurs français est un marché de petites levées de fonds s’inscrivant davantage dans des opérations de capital risque que de capital développement ». Cela traduit l’un des problèmes récurrent rencontrés par les start-up françaises, qui trouvent assez aisément des fonds d’amorçage mais ont beaucoup de difficultés à financer leur développement pour atteindre le niveau d’ETI.

On relèvera  dans ce baromètre que les investisseurs semblent plus intéressés par les sociétés B2B que B2C et privilégient les offres horizontales aux offres sectorielles. Cette deuxième édition met également en évidence que les montants engagés sont en hausse sensible par rapport à l’édition précédente (janvier 2011 à juin 2013) avec 55 millions d’euros de montant moyen levé par trimestre.

 ———————————————————————————————–

LES CHIFFRES CLES

220 millions d’euros levés sur 55 opérations

4,5 opérations/mois sont supérieurs à 500 k euros (vs 3,6 sur la première édition)

4 millions d’euros ticket moyen (vs 3 millions sur la première édition)

85 % des levées sont inférieures à 5 millions d’euros (vs 88 % sur la première édition)

83 % d’investissements dans des sociétés B2B

65 % d’investissements dans des solutions horizontales

68 % pour le développement commercial et international (vs 76 % sur la première édition)

Daniel Bonnet