Accueil Channel L’Etat co-financera des solutions de cybersécurité pour sécuriser ses infrastructures IT critiques

L’Etat co-financera des solutions de cybersécurité pour sécuriser ses infrastructures IT critiques

Le Gouvernement veut identifier avant mi-juin, via France Relance, au moins 3 solutions de cybersécurité pour sécuriser les infrastructures IT critiques des collectivités territoriales, des établissements de santé et des infrastructures portuaires. L’Etat engagera jusqu’à 20 millions d’euros pour co-financer les investissements nécessaires.

Avis aux fournisseurs et partenaires spécialisés dans la cybersécurité ; un mois après la présentation par le Président de la République de sa stratégie pour faire face à la menace cyber, et dans le cadre du déploiement de France Relance, Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, lance le 25 mars un appel à manifestation d’intérêt (AMI) relatif à la sécurisation du SI dans les territoires.

Sécuriser les collectivités territoriales, les établissements de santé et les infrastructures portuaires

Valable jusqu’au 16 juin 2021, cet AMI vise à identifier et retenir au moins 3 projets de « démonstrateurs » visant à l’expérimentation de solutions inédites, tant sur un plan technologique qu’organisationnel, pour sécuriser les collectivités territoriales, les établissements de santé et les infrastructures portuaires. Ces trois types de structure ont été victimes de nombreuses cyberattaques ces derniers mois, comme le confirme le Gouvernement :

« Le renforcement de la cybersécurité de ces infrastructures et acteurs critiques constitue une priorité de la stratégie nationale de la cybersécurité déployée dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir et de France Relance. Comme l’actualité le souligne régulièrement, l’accroissement et la complexification des attaques cyber à l’encontre des acteurs critiques des territoires (et notamment les collectivités territoriales, les établissements de santé et les infrastructures portuaires) appellent à envisager de nouvelles solutions innovantes pour mieux prévenir, protéger et faire face ».

Sélectionner et co-financer au moins 3 projets portés par les acteurs concernés

Cet appel à manifestation d’intérêt permettra de sélectionner au moins 3 projets portés par les acteurs concernés (les collectivités territoriales, les établissements de santé et les infrastructures portuaires) et réunissant différents acteurs de terrain et entreprises du secteur. Dans un second temps, un appel à projets sera lancé pour chaque projet de démonstrateur retenu afin de soutenir financièrement les entreprises privées qui y contribueront. L’Etat pourra ainsi co-financer avec les porteurs de projets retenus, les investissements engagés par les entreprises dans les expérimentations de ces solutions innovantes. L’Etat engagera ainsi jusqu’à 20 millions d’euros pour co-financer (à hauteur d’au plus 50%) les investissements nécessaires, comme le confirme Cédric O, secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques : « Grâce à France Relance, l’Etat mobilisera 20 M€ d’euros aux côtés de ces acteurs pour soutenir ces expérimentations et préparer une réponse pérenne à ce défi essentiel pour garantir la continuité des activités essentielles dans nos territoires ».

Des expérimentations généralisables à l’ensemble des acteurs critiques dans les territoires

Ces expérimentations pourront ensuite être généralisées à l’ensemble des acteurs critiques dans tous les territoires. Le dossier de candidature à destination des porteurs de projets de « démonstrateurs expérimentaux » (les collectivités territoriales, les établissements de santé et les infrastructures portuaires) est téléchargeable sur le site de la Caisse des Dépôts (https://cdcinvestissementsdavenir.achatpublic.com/sdm/ent/gen/ent_detail.do?PCSLID=CSL_2021_Tj4YaFds92)