Accueil Enquête Les services informatiques amenés à disparaître ? 6 DSI sur 10 pensent...

Les services informatiques amenés à disparaître ? 6 DSI sur 10 pensent que oui

Comment les DSI voient-ils l’adaptation de l’IT aux évolutions métier de l’entreprise ? Défis, capacité d’adaptation… VCE, une entité EMC dédiée aux plates-formes d’infrastructures convergées, publie une étude sur le sujet.

Comment les DSI voient-ils l’adaptation de l’IT aux évolutions métier de l’entreprise ? Pour 41% d’entre eux leur plus grand défi actuel est la gestion de volumes de données toujours plus grands et leur transformation en informations de valeur. 37 % estiment que la situation sera la même en 2019. Vient ensuite la difficulté à s’adapter à l’imprévisibilité de l’activité de l’entreprise et celle d’acclimatation rapide aux besoins. D’ailleurs ¾ des CIO estiment que d’ici 5 ans, ils devront être en mesure de lancer de nouveaux produits, services et applications deux fois plus rapidement qu’ils ne le font aujourd’hui. Passer d’un modèle basé sur les produits à un modèle basé sur les services ? Une priorité moindre pour les DSI (19 %) que pour les dirigeants d’entreprise (26 %).

VCE1

Equipes et infrastructure IT : la croissance de l’entreprise révèle leurs faiblesses

Les DSI sont majoritairement dans une phase de doute. Pour près de 70 % d’entre eux, ils ne sont pas sûrs de l’efficacité de leur service IT pour soutenir la croissance de l’entreprise, l’équipe dirigeante l’étant plus (50 %). Les DSI craignent en particulier, à une large majorité (69 %), que la croissance des entreprises expose le manque de préparation des équipes IT et fasse peser une pression excessive sur les opérations informatiques existantes, impactant ainsi la satisfaction du client et la réputation de la marque.

VCE2

 

Les services informatiques voués à disparaître ?

Les DSI sont parfaitement conscients de la réalité économique de l’entreprise, et de sa transformation. 37 % des DSI, et 40 % des équipes dirigeantes ayant des responsabilités commerciales, pensent qu’ils sont le principal moteur de changement, et que tous les autres rôles sont quant à eux hermétiques à la transformation. D’ailleurs, 69 % d’entre eux pensent que le service informatique peut inhiber l’innovation dans l’entreprise, en cas d’inadaptation. Ils sont aussi conscients des nouvelles manières d’utiliser l’IT. 58 % des DSI (ainsi que 55% des dirigeants ayant des responsabilités commerciales) pensent même que les services informatiques seront amenés à disparaître d’ici 2019, du fait que la technologie soit intégrée à part entière dans l’entreprise.

 

 

Cette étude a été menée auprès de 2700 entreprises et professionnels de l’IT en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique.

Juliette Paoli