Accueil En chiffres Les métiers qui recrutent en 2018 : développement, data, DevOps et sécurité

Les métiers qui recrutent en 2018 : développement, data, DevOps et sécurité

On recherche toujours autant de développeurs, mais les métiers du Big Data, du DevOps et de la cybersécurité montent en puissance, selon la plateforme Lesjeudis.com

Lesjeudis.com, qui revendique une communauté de plus de 300 000 candidats, a analysé plus de 22 000 offres postées sur sa plateforme entre le 1er mai 2017 et le 30 mai 2018. Il en ressort que les profils de développeurs ont toujours le vent en poupe, concentrant à eux seuls 33 % de la totalité des offres mises en ligne. Qu’il s’agisse de développeurs web maîtrisant les langages de programmation front end (HTML, CSS ou encore Javascript) ou back end (Java, PHP, Node JS, Python ou encore Ruby), de développeurs natifs ou hybrides.

Salaires des développeurs

 

Sous des intitulés de poste différents (Administrateur DevOps, DevOps, Ingénieur DevOps, architecte DevOps), ce sont 2,5 % des offres postées sur la plateforme qui sont dédiées au métier du DevOps… Dans les mêmes grilles de rémunération que les autres développeurs, un DevOps expérimenté perçoit un salaire variant de 49 à 59 k€. Au-delà de 5 ans d’expérience, sa rémunération peut dépasser les 65 k€.

L’analyse des données est devenue un métier à part entière

Au-delà des développeurs, la plateforme note que les demandes liées aux nouveaux métiers centrés autour du Big Data, du DevOps et de la cybersécurité augmentent sensiblement. « On constate également la présence, de plus en plus remarquée, des nouveaux métiers, tels que ceux de Data Scientist, DevOps, ou encore Analyste Cyber, en phase avec les nouveaux besoins des entreprises« , précise Frédéric Woldanski, directeur général du Groupe LesJeudis. 4,3 % de la totalité des offres postées ces derniers mois sont ainsi consacrées à des postes liés au traitement des données : Data Engineer, Data Scientist, Data Analyst, Technician Data Management, Business Data Analyst, Chief Data Officer, et Data Protection Officer, alors que le règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD) est entré officiellement en vigueur le 25 mai dernier.
Quelle formation est demandée pour ces spécialistes de la data ? Les recruteurs privilégient certains cursus comme les formations supérieures en statistiques, en mathématiques appliquées, ou encore en data science. Les niveaux de rémunération sont élevés. Ainsi, à l’embauche, un junior peut prétendre à un salaire de plus de 40 k€, un profil expérimenté peut dépasser les 100k €.

La cybersécurité, une nouvelle priorité

Enfin, à l’heure du risque informatique, 1,4 % des offres portent sur les métiers dédiés à la cybersécurité : Data Scientist Cybersécurité, Architecte Cyber, Analyste Cyber ou encore Expert en sécurité des SI… Pour ce type de profils, la formation la plus plébiscitée par les recruteurs est celle de diplômé(e) d’une école Informatique classique (Telecom Paris Tech, ESIEA, EPITA, EPITECH…) avec une spécialisation en sécurité, ou d’un Master 2 équivalent. Les rémunérations sont, là aussi, particulièrement attractives, allant de 40 k€ pour les moins expérimentés à 65 k€ pour les profils plus seniors.