Accueil Channel Les marchés français des logiciels et services renoueront avec la croissance en...

Les marchés français des logiciels et services renoueront avec la croissance en 2021

Après une décroissance de -5,1% en 2020, le marché des logiciels et services renouerait avec une croissance de +4,7% en 2021 selon le cabinet d’études PAC. Le marché des services IT repassera dans le vert après avoir connu une décroissance de -7,9% en 2020, même si les entreprises veulent optimiser leurs budgets IT.

Le marché des logiciels et des services devrait repartir sur les bases d’avant crise et retrouver ainsi son volume de 2019 quasiment en 2021 selon le cabinet d’études PAC (Sitsi). Des résultats dopés en partie par sa décision d’intégrer le marché du IaaS/PaaS public dans celui du logiciel et du SaaS. Idem pour la partie Services IT.

Ses conclusions sont un peu biaisées cette année car PAC a fait évoluer sa segmentation entre ses dernières prévisions de septembre 2020 et celle de mai 2021. PAC a intégré le marché du IaaS/PaaS public, qui était un sous-ensemble de l’outsourcing d’infrastructures IT, dans celui du logiciel et du SaaS. Il explique en effet que ses acteurs ont une activité qui s’apparente à celle d’un constructeur ou d’un éditeur et sont devenus des partenaires des intégrateurs et des ESN plutôt que des concurrents. Probable, mais beaucoup de fournisseurs de services IaaS/PaaS public travaillent encore en direct.

Le marché logiciels & plateformes cloud est plus gros et bénéficiera d’une plus forte croissance à cause du changement de méthodologie

Cela entraîne des changements dans les volumes et croissances du marché puisque ce sous-segment du IaaS/PaaS public pèse 2,2 milliards d’euros en 2020 et va bénéficier d’une croissance moyenne autour de +20% entre 2021 et 2025 (contre +5,8% pour l’ensemble du marché logiciels et services sur la même période). Cela induit que le marché logiciels & plateformes cloud est plus gros et bénéficiera d’une plus forte croissance que celui de son « ancien » marché logiciels. Bien entendu, le phénomène inverse s’opère sur le marché des services.

Des différences existent entre le marché des logiciels & des plateformes cloud et celui des services

C’est pourquoi, dans cet ensemble, il existe des différences entre le marché logiciels & des plateformes cloud et celui des services. En effet, le secteur logiciels & plateformes cloud a continué de croître en 2020, malgré la crise (à +0,8%), tiré par les offres cloud : le SaaS a crû de 18,5% et le IaaS/PaaS public de 28,8% alors que les ventes de logiciels « on premises » ont baissé de – 9,5% dans le même temps.

Une décroissance de -7,9% en 2020 pour le marché des services IT

Le marché des services IT a lui finalement connu une décroissance de -7,9% en 2020 (meilleure que nos prévisions de septembre qui tablaient sur -10,3%, hors IaaS/PaaS public), la fin de l’année ayant été très dynamique, permettant ainsi de « limiter la casse ». Sur la période 2021 / 2025, le marché des services IT devrait bénéficier d’une croissance moyenne de +4,1%. Cette croissance permettra de retrouver les volumes de 2019 entre 2022 et 2023. Elle sera tirée par l’ensemble des sujets qui existaient déjà avant la crise et qui ont gagné encore en criticité, les entreprises se rendant compte qu’elles devaient commencer / continuer / accélérer leur transformation numérique pour continuer à être compétitive dans ce monde pouvant être confronté à de brusques changements et nécessitant une adaptabilité encore plus forte que précédemment.

Les entreprises ont besoin d’optimiser leurs budgets IT

La plupart des entreprises ayant besoin d’optimiser leurs budgets et d’accorder la priorité à des activités qu’elles jugent plus essentielles, nous sommes convaincus qu’une nouvelle vague de massification et d’externalisation va avoir lieu au sein des grandes entreprises (notamment celles qui n’étaient pas encore allées au bout du principe) avec l’apparition de contrat d’outsourcing plus globaux. Ces approches doivent permettre de baisser les budgets tout en conservant un fort volet de transformation : il est révolu le temps des contrats de run où le fournisseur se « contentait » de « faire tourner » la brique de SI sous sa responsabilité sans la faire évoluer et sans innover.

Un des piliers de cette transformation sera le cloud

Un des piliers de cette transformation sera le cloud qui permet d’optimiser les budgets mais aussi d’améliorer le time to market, élément devenu essentiel pour la compétitivité des entreprises. Les entreprises hésitent de moins en moins à aller vers le cloud, notamment public, avec une tendance notable autour de l’adoption des approches Dev(Sec)Ops, SRE et infra as code. Cela va engendrer la très forte croissance de ce marché mais aussi de tous les services nécessaires à sa mise en place : les projets de transformation vers le cloud (infra et appli) et les projets de run des infrastructures hybrides.

Un autre sujet continuera de bénéficier de fortes croissances : toutes les prestations de services autour de la donnée, notamment le big data ou l’IA avec un gros volet autour de la gouvernance des données et la mise en place de data platform pour fédérer les data-driven services. En effet, les entreprises ont besoin « d’avoir confiance » dans leurs données afin de les utiliser pour de meilleures prises de décision ou d’utiliser ces volumes de données pour développer de nouveaux business models.