Accueil Etudes Le spam recule mais le graymail gagne du terrain

Le spam recule mais le graymail gagne du terrain

 

Le mois d'octobre voit un net ralentissement du volume de spams avec 60,8 % contre une moyenne de 77 % aux mois de juin, juillet et août derniers. Mais la part des emails non prioritaires – les graymails – augmente. C’est ce que constate l’éditeur Vade Retro dans une récente étude.

« Une fois le travail du filtre anti-spam effectué, on constate que les emails non prioritaires (graymail) représentent 46,3 % du flux email, soit quasiment une égalité entre les emails prioritaires et les emails non prioritaires : newsletters, emails commerciaux et notifications de réseaux sociaux » explique Régis Bénard, consultant technique chez Vade Retro Technology, l’éditeur qui a réalisé l’étude. « Le mois d’octobre voit le volume de mails légitimes augmenter proportionnellement au spam qui a légèrement régressé par rapport à la période estivale. On observe beaucoup moins de blocages de spams sur la base de la réputation des adresses IP, ce qui signifie que les réseaux de botnets ont été moins actifs au mois d’octobre que ces derniers mois, précise-t-il. En revanche, les phishing (vagues discrètes et non massives) sont particulièrement agressifs et correspondent souvent à un ensemencement de malwares, dans le seul objectif de développer des réseaux de botnets ».

 

Juliette Paoli