Accueil Langages Le langage Ada choisi pour un projet ferroviaire

Le langage Ada choisi pour un projet ferroviaire

A la 4ème conférence internationale sur le développement des systèmes logiciels fiables -AdaCore a annoncé que la division Mobilité de Siemens Suisse Ltd a choisi GNAT Pro, ainsi que l'outil d'analyse statique CodePeer, pour développer la nouvelle génération de systèmes d'information et de contrôle ferroviaire. Le contrat avec AdaCore apporte aux développeurs des logiciels de Siemens des outils Ada de premier plan et un accès direct à la première équipe d'experts Ada au monde, dont plusieurs possèdent des années d'expérience dans le développement d'applications de sécurité critique.

Le système de contrôle ferroviaire de Siemens est une nouvelle application en réseau qui couvre chaque aspect du contrôle des trains. Elle utilise une architecture distribuée permettant à un ordinateur de prendre automatiquement le contrôle d'une cellule à partir d'un autre ordinateur de la même cellule en cas d'échec matériel ou de maintenance planifiée. Cette architecture garantit une haute disponibilité du système pour être en conformité avec les standards logiciels ferroviaires européens. La version actuelle du système contrôle le trafic des trains dans plusieurs régions suisses mais aussi autrichiennes, hongroises et malaisiennes.

« La sécurité est la priorité n°1 de l'activité ferroviaire. De ce fait, nous investissons beaucoup de temps et d'énergie dans la révision du code et les tests. Depuis quelques temps, Siemens fait face à une recrudescence de demandes pour son logiciel de contrôle ferroviaire, ce qui occasionne un surcroît de travail pour ses équipes de développement logiciel. Pour y faire face, et sans faire de compromis sur la sécurité ou la qualité, nous avons détecté le besoin de faire appel à des outils qui nous permettraient de travailler plus efficacement. Nos deux pré-requis majeurs étaient : un compilateur Ada qui pourrait être configuré pour analyser le code avec des critères spécifiques rigoureux et une révision automatisée du code ainsi qu'un outil de validation pour identifier les erreurs d'exécution potentielles. Maintenant, avec le rapport détaillé du compilateur GNAT et CodePeer, nous sommes capables de découvrir les problèmes à la source au lieu de les trouver pendant les tests et le processus de révision du code est désormais complètement automatisé », a déclaré Daniel Bigelow, développeur logiciel chez Siemens.

Frédéric Mazué