Accueil Financement Le Covid-19 grippe le financement de l’innovation, met en garde l’ONU

Le Covid-19 grippe le financement de l’innovation, met en garde l’ONU

(AFP) – La pandémie de Covid-19 grippe sérieusement le financement de l’innovation et pourrait encore accélérer le transfert de compétences vers l’Asie, a prévenu l’ONU mercredi. Ce sont les startups qui vont en pâtir le plus.

« Le plus grand risque c’est que les dépenses et les moyens de financement de l’innovation ne partent en vrille au moment où l’économie mondiale connaît un coup de frein« , a déclaré Francis Gurry, le patron de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) lors d’un point de presse virtuel. Pour l’heure, il n’y a pas d’estimation précise de l’ampleur de la chute des investissements dans la recherche et le développement provoquée par la pandémie, « mais il y a des signaux clairs que les sources de financement de l’innovation s’assèchent partout dans le monde« , a souligné M. Gurry, rappelant qu’en 2018, les dépenses en recherche et développement avaient bondit de 5,2% bien plus que la croissance du PIB mondial.

« Le tableau est sombre« 

Pour autant tout le monde n’est pas égal devant cette raréfaction des financements et pour le responsable de l’OMPI, ce sont les jeunes pousses, les startups qui ont besoin de financement sur le long terme et celles qui sont installées dans les pays en développement qui vont en pâtir le plus. « Le tableau est sombre« , a-t-il commenté, lançant un appel au gouvernements pour qu’ils reconnaissent l’importance d’investir dans l’innovation pour sortir de la crise provoquée par le Covid-19 et assurer la reprise.

Une montée en puissance de plusieurs pays d’Asie

M. Gurry a également dévoilé le classement 2020 des pays les plus innovants qui voit la Suisse en tête du palmarès pour la 10ème année consécutive. Mais si les têtes de liste – établie avant la pandémie avec l’aide de l’université américaine Cornell et l’école de commerce INSEAD – ne changent guère, cette dernière montre néanmoins une montée en puissance de plusieurs pays d’Asie, en particulier la Chine, l’Inde, les Philippines et le Vietnam. Ces pays ont fait d’importants progrès ces dernières années et sont maintenant tous les quatre dans le top 50. La Chine se place même désormais au 14ème rang.
Même si la pandémie a tout bouleversé et brouille les tendances qui se dessinent, M. Gurry a émis « une prédiction très prudente, que le mouvement vers l’Asie pourrait être une des tendances accélérée par la pandémie ».