Accueil Channel Joe Biden s’attaque à son tour aux pratiques anti-concurrentielles aux Etats-Unis

Joe Biden s’attaque à son tour aux pratiques anti-concurrentielles aux Etats-Unis

Le président Joe Biden a signé le 9 juillet un décret important, surtout destiné à lutter contre des pratiques anti-trust et anti-concurrentielles affectant employés, consommateurs et petites entreprises. Comme en Chine et en Russie, son administration s’intéressera aux acquisitions et fusions en série ou à l’accumulation des données.

Après l’attaque de la commission anti-trust du Sénat américain contre les Gafam la semaine dernière, le président Joe Biden est monté à son tour au créneau le 9 juillet avec un décret destiné à lutter contre des pratiques anti-concurrentielles pénalisant employés, consommateurs et petites entreprises américaines.

Son texte encadre par exemple les clauses de non-concurrence, une demande une transparence accrue sur les frais d’internet, davantage de surveillance des géants de la tech, dont les Gafam.

Dans son communiqué, le président Biden indique – ce qui devrait les inquiéter – que son administration s’intéressera tout particulièrement aux acquisitions de concurrents émergents, aux fusions en série ou à l’accumulation des données. Comme en Chine, en Europe et en Russie actuellement…

Précision importante, le décret n’impose pas de décisions immédiates, mais il encourage les agences gouvernementales américaines à s’attaquer rapidement aux problèmes de concurrence soulignés par le locataire de la Maison-Blanche.

Le décret demande aussi à la puissante Commission Fédérale en charge des Communications (FCC) de restaurer la « neutralité du net », sachant que les dispositions prises par Obama avaient été abrogées par Trump.