Accueil Impression 3D HP se renforce dans le laser en acquérant la division Imprimantes de...

HP se renforce dans le laser en acquérant la division Imprimantes de Samsung

Samsung Laser couleur
Samsung multifonction Laser couleur

Certes, HP est numéro 1 sur le marché de l’impression, mais ses ventes baissent de 13,7 % au deuxième trimestre 2016, avec une part de marché qui recule de 4 % (36,6 %). Le rachat de la division Imprimantes de Samsung, pour 1,05 milliard de dollars, devrait booster son offre.

Samsung Electronics, le géant sud-coréen, œuvre dans de nombreux domaines : télévision, smartphones, objets connectés, tablettes, appareils photo, électroménager, équipements médicaux, réseaux, semi-conducteurs, LED et… impression, un marché où il occupe la cinquième position mondiale.

Une activité qui n’a plus sa place dans la nouvelle stratégie du fabricant, qui s’oriente notamment vers l’ioT et les villes intelligentes. Ce dernier vend donc ces activités Imprimantes. Il a trouvé en HP l’acheteur prêt à débourser 1,05 milliard de dollars pour dynamiser ses propres gammes, récupérer 6 500 brevets environ, et bénéficier de la R & D de la division Imprimantes de Samsung.
Rappelons que HP, né l’année dernière de la scission en deux entités du groupe, est centré sur les ordinateurs et les systèmes d’impression. Sur le marché des PC, HP est d’ailleurs numéro 1 en France et en Europe de l’Ouest au 2
ème trimestre 2016, selon Gartner avec des parts de marché respectives de 26,7 % et 26 %.

Laser et 3D

Côté impression, HP est numéro 1 mondial, mais les chiffres sont moins bons, avec une baisse des ventes de 13,7 % selon un rapport d’IDC sur le deuxième trimestre 2016. La situation du marché mondial des systèmes d’impression est morose, même si au cours de ce deuxième trimestre, une amélioration est venue de la hausse des ventes de matériels laser couleur de 21 ppm et plus (+ 18 %) et de celle des produits laser monochromes d’une capacité de 21 à 30 ppm (+ 8,9%). Avec ce rachat, HP va donc pouvoir se renforcer sur ce marché du laser en particulier. L’américain lorgne aussi côté impression 3D, un marché estimé à 5 milliards de dollars en 2015, et qui devrait être multiplié par 6 d’ici 2022. En mai dernier, il a annoncé deux modèles d’imprimantes professionnelles (HP Jet Fusion 3D 4200 et 3200) qui devraient sortir en fin d’année pour le premier et au printemps 2017 pour le second, dont le premier prix atteint tout de même 120 000 €. Selon HP, sa technologie Jet Fusion permet de produire 10 fois plus vite à un coût deux fois moindre. Ses solutions seront en outre accompagnées d’une suite logicielle chargée de faciliter la conception et la production de pièces pour les entreprises qui n’ont pas une maîtrise de la CAO.

Juliette Paoli