Accueil Internet Google et droit à l’oubli : la France championne des demandes

Google et droit à l’oubli : la France championne des demandes

Google logo
Logo Google

Google a fait le point hier sur le nombre de demandes de droit à l’oubli reçues. Sur les 348 085 demandes européennes reçues en un an et demi par le géant américain, ce sont la France et l’Allemagne qui en ont réclamé le plus. 73 399 pour la France et 60 198 pour l’Allemagne.

Effacer des résultats personnels indexés par un moteur de recherche : le droit à l’oubli a été validé en 2014 par la Cour européenne de justice pour que les internautes puissent faire supprimer des informations inexactes ou obsolètes. Google indique avoir examiné 1,2 millions d’adresses internet en un an et demi pour, in fine, en supprimer 42 % en moyenne. Le pourcentage s’élève à 48 % environ pour la France et l’Allemagne, à 38 % pour le Royaume-Uni, à 37 % pour l’Espagne et à 30 % pour l’Italie. La Belgique et la Suisse comptent à elles deux pour seulement 18 550 demandes environ.

De quelles adresses les internautes ont-ils demandé la suppression ? Sans surprise, celles de Facebook (10 220 adresses) en tête, puis de profilengine.com (recherche de profils), Google Groups, Youtube, Google+ et Twitter.

Juliette Paoli