Accueil Cloud computing Gérald Karsenti veut tranformer Oracle France en une société de services tout...

Gérald Karsenti veut tranformer Oracle France en une société de services tout Cloud

A l’occasion de l’événement Oracle Cloud Day Paris du 13 novembre, le nouveau patron d’Oracle France, Gérald Karsenti, a expliqué sa stratégie sur les trois prochaines années.

Deux mois après son arrivée à la tête de la filiale française, l’ex-président d’HPE, Gérald Karsenti, lance un programme « important », nommé « Go Oracle ! pour structurer les trois prochaines années. Il regroupe une facette autour du business, une autre autour de la personne et une partie client. » Le Country Leader France a expliqué ses ambitions lors d’une conférence de presse organisée à l’occasion de la journée parisienne dédiée à son écosystème.

Gérald karsenti
Gérald karsenti, le 13 novembre, expliquant à la presse sa stratégie pour les 3 ans à venir

Le client et le Cloud d’abord

Le plan de Gérald Karsenti comprend deux axes. Le premier porte sur le client qui « est et devient la clé de voute, le moteur et le centre de tout ce que nous faisons ». Ce qui signifie, sur le fond, qu’Oracle s’oriente vers un modèle de services. Un changement qui implique une transformation interne et notamment que les équipes techniques renforcent leurs compétences avec des recrutements « agressifs » en cours et à venir côté commercial et avant-vente. Une cinquantaine de recrutements sont prévus.
Le second axe est « le mouvement vers le tout Cloud ». Des solutions traditionnelles, Oracle s’oriente en effet vers « les services tout digitaux ».

Oracle possède-t-il la solution pour être le leader dans le domaine ? Gérald Karsenti en est convaincu. Le géant détient « une offre unique sur le marché » pour trois raisons, selon lui. D’abord, il répond à la « stratégie bi-modale du Gartner ». Ensuite, il est « le seul acteur positionné sur les quatre briques que sont le DaaS (Data-as-a-Service), l’IaaS, le SaaS et le PaaS ». Enfin, « Chez Oracle, tout part de l’application, le cœur de l’entreprise ».

Le Cloud hybride, chemin de migration vers le tout cCoud

On premise (sur site), dans le Cloud public ou en Cloud hybride, Oracle propose aujourd’hui trois modes de déploiements des solutions. Gérald Karsenti met particulièrement l’accent sur l’offre Cloud@Customer (ex Cloud Machine), « le vrai Cloud hybride » : « C‘est comme si nous mettions chez le client un Cloud public sur site », dans une salle machine chez le client ou chez un de ses partenaires. « Le client n’a rien à faire« , Oracle gérant l’ensemble. De façon générale, Oracle compte bien offrir des chemins de migration facilités vers le Cloud, avec un outillage identique pour le Cloud privé et le Cloud public.
Le Country Leader fait passer le message en fin de conférence: « une volonté de transformation profonde de l’entreprise, avec de la joie »

La question des audits  : une résolution au cas par cas

Interrogé sur la question des audits, et sur la dégradation de la qualité des échanges et des services vis-à-vis de ses entreprises clientes, dénoncée par le Cigref, Gérald Karsenti répond : « Je veux gagner de l’argent, mais je veux que le client gagne 2 ou 3 fois ce que je gagne ». Le nouveau patron assure avoir déjà rencontré plusieurs membres du Cigref et annonce qu’il va bientôt rencontrer l’organisation pour « arriver à une meilleure compréhension ». Il souhaite également créer « des groupes de réflexion pour dialoguer ». « Je vais traiter chaque cas client », assure Gérald Karsenti.

 

 

,