Accueil Business Foxconn se diversifie dans les datacenters

Foxconn se diversifie dans les datacenters

Le géant taiwanais (1,2 million d’employés) ne fait pas assez de marge dans la production de produits électroniques grand public comme les PC de Dell, Acer, HP, les  iPhones et Galaxy, les  Playstation et Xbox, et bien sûr les gammes des chinois Lenovo ou Huawai.

Il produit également les serveurs HP x86, mais veut renforcer le B2B et  même se diversifie dans les services. Services aux particuliers d’abord, comme cet accord avec Apple en mars de cette année, permettant à Foxconn la commercialisation en Chine des anciens iPhone. Mais bientôt des  services aux entreprises.

Foxconn

50% de croissance du Cloud en Chine

Dans le domaine professionnel, Foxconn avait Il y a un an constitué avec HP une joint-venture. L’usine, en République Tchèque, produit des serveurs, des équipements pour datacenter , et des datacenters modulaires ou en container, de gamme Ecopod.

C’est maintenant avec  le japonais Nec, qu’un accord vient d’ être dévoilé le 27 avril. « Foxconn annonce des investissements stratégiques dans la construction de datacenters et va continuer à constituer un portefeuille diversifié dans le domaine professionnel » indique un communiqué de presse commun avec Nec. Ed Wu, Executive Vice Président de Foxconn y déclare vouloir vendre des services et s’attaquer aux « immenses opportunités de l’ère du Big Data ».

Nec précise que  les datacenters Foxconn vont intégrer sa gamme de serveurs de réseau Univerge PF, intégrant ses solutions de SDN (Software Defined Network), et sa solution de gestion de datacenter MasterScope. Cette infrastrucure sera déployée pour commencer dans le datacenter taiwanais de Foxconn, à de Kaohsiun. Ce partenariat avec Nec va permettre à Foxconn de développer ses datacenters intégrant la virtualisation à Taiwan. Il pourrait être amené à s’élargir pour permettre une « expansion globale du business du datacenter » et fournir des services cloud au travers de ces plateformes IaaS. Une épine dans le pied du leader japonais du secteur, NTT ?

Une joint venture a été constituée en octobre 2014 avec le fournisseur de services chinois 21Vianet pour déployer des datacenters en Chine, puis Singapour et Hong-Kong. Le marché chinois du Cloud connait une croissance de 50% et provoque bien des appétits.

Datacenters en container solaires ou en tunnels aérés

Le taiwanais réuni toutes les pièces de son offensive dans le domaine des datacenters l’an dernier. Il a déposé fin 2014 plusieurs brevets, notamment pour le refroidissement et l’alimentation. Le container installé en extension d’un datacenter existant ou en dans une zone de combat, ou sur un site industriel isolé comme des champs de pétrole, peut poser des problèmes d’alimentation électrique ou de refroidissement. Un brevet de Hon Hai Precision Industry (la raison sociale derrière le nom Foconn), prévoit une alimentation hybride, comme pour les voitures, sauf que les deux sources d’énergie sont dans le cas des datacenters l’électricité ou le solaire. Le courant électrique prend la relève des panneaux solaires, quand l’exposition devient insuffisante. L’efficacité énergétique (PUE) devrait avoir un ratio entre 1.25 and 1.30.

Deux autres brevets décrivent deux innovations dans le refroidissement par air. Le datacenter de Foxconn installé en Chine, à Guiyang, avec un équipement serveur HP, est installé dans des tunnels avec un système de ventilation naturelle qui est sans doute à la base d’un de ces brevets.

 

Jean Kaminsky