Accueil Analytics EthnosData : l’outil de « BI augmentée », selon Soft Concept

EthnosData : l’outil de « BI augmentée », selon Soft Concept

Combiner les données disponibles en entreprise et celles que l’on a été chercher sur le terrain ou sur le Web, voilà le but de l’outil de BI EthnosData que Soft Concept met en avant au salon e-marketing qui se déroule du 18 au 20 avril.

La BI augmentée : personne n’avait, semble-t-il, pensé à associer les deux mots. Avant que Soft Concept n’en ait l’idée pour décrire sa solution EthnosData, nous explique Gérard Danaguezian, fondateur et PDG de cet éditeur de logiciels de conception et de traitement d’enquêtes.

Alors que les outils concurrents se contentent d’analyser les données de l’entreprise, « nous, on va chercher les données que l’on a pas », explique le dirigeant : les enquêtes sur le Web et mobiles (collecte par formulaires), les données libres (open data), celles issues des réseaux sociaux, des forums, etc. Bref, des données multi-sources et multi-formats comme des bases de données, des fichiers Excel, des messageries… La solution les collecte puis les analyse. Avec comme objectif de rassembler « des éléments qui peuvent éclairer et orienter les décisions stratégiques », relève Steeve Grégoire, responsable du développement de Soft Concept. Pour un site marchand par exemple, il s’agira de faire une veille concurrentielle sur des produits en ligne, d’analyser des posts sur un produit donné…

EthnosData ne part pas tous azimuts sur le Web à la recherche de mots-clés, non, la solution se focalise sur un « endroit » puis « creuse » les données avant de fournir un « rapport consolidé », indique Gérard Danaguezian. « En plus des tableaux multi-niveaux, pondérations, représentations graphiques et cartographiques, plus d’une centaine de méthodes d’analyse de données sophistiquées » sont disponibles, précise Steeve Grégoire : statistiques avancées, analyses textuelles et syntaxiques par exemple. Des méthodes que l’on trouve habituellement dans des packages statistiques spécialisés.

Juliette Paoli