Accueil Enquête ERP : achats, gestion commerciale et comptabilité en premier

ERP : achats, gestion commerciale et comptabilité en premier

Selon la toute dernière étude du CXP sur l’ERP, les 3 modules qui contribuent le plus à la performance de l’entreprise sont les achats, la gestion commerciale, la comptabilité-finance. La production arrive juste après.

Comme chaque année, le CXP Group à mener son étude sur les ERP (« ERP  Survey») dont les objectifs sont de mesurer la satisfaction des utilisateurs, de mesurer la réalité des projets et du ROI et de percevoir les tendances. Ce sont majoritairement les DSI qui ont répondu à cette enquête (55 %) avec les dirigeants (19 %), en provenance du secteur de l’industrie (50%) et des services (24%), dans la plupart des cas avec un nombre de salariés inférieur à 100 (43%).

Environ 1 ERP sur 2 a plus de 5 ans (53 %), un chiffre qui varie peu par rapport à 2015 (56 %) et 2014 (55 %). Mais dans 56 % des cas, une mise à jour a été effectuée. On note un peu de changement sur l’hébergement. Le mode licence domine (78%), mais est inférieur de 6 % par rapport aux résultats de 2015 (84%). 14 % déclarent avoir externalisé l l‘ERP sur des serveurs distants en mode Cloud/SaaS ou en hébergement dédié.

Quelles applications les sondés sont-ils prêts à envisager en mode SaaS si leur SI venait à évoluer ? Honneur au CRM avec 37 % des réponses, au e-commerce 527%), puis au GRH (26%). Dans les 12 prochains mois, ils sont 54 % à avoir des projets d’évolution, les trois premiers portant: sur le logiciel lui-même (57%), sur une nouvelle version (52 %) ou sur la mobilité (24%)

Un ERP structurant

Quels sont les modules installés ? Le top 3 est constitué des achats (78%), de la gestion commerciale (70%) et de la comptabilité (69%). On notera ensuite la gestion financière et immobilière (43%). Concernant le retour sur investissement, qui sont de plusieurs types, les sondés sont 68 % à constater d’abord des améliorations sur l’organisation de l’entreprise, 59 % sur la relation avec les tiers, 57 % sur la gestion financière et sur la satisfaction client, 54 % sur les stocks.

CXPmodulesERP

Mise en place et production

Dans 1 cas sur 2, le projet d’installation du progiciel dure de 6 mois à 2 ans. Au moins 3 projets sur 4 durent moins de 2 ans. Dans au moins 1 cas sur 2 (52%), le délai initial de déploiement est respecté ou dépassé de moins de 3 mois. La mise en production est de 2 à 5 ans (39%) ou de plus de 10 ans (28%). Mais la dernière mise à jour date de moins d’1 an pour 56 % des répondants.

Les budgets

Les budgets sont plutôt bien respectés, avec une légère amélioration par rapport à 2015. Dans presque 1 cas sur 2 (47 %), ils sont respectés ou ont été dépassés de moins de 20 %, sachant qu’en outre si pour 1 projet sur 5 les budgets ont évolué, c’est parce que le périmètre des projets a été modifié. A la question  » A combien évaluez-vous la part de développements spécifiques réalisés sur votre logiciel (hors paramétrage) par rapport à l’offre standard proposée par l’éditeur « , les sondés sont près de 40 % a déclaré cette part inférieur à 10 %. Ils restent néanmoins 32 % à l’estimer entre 10 et 25 %. Les 3 modules qui contribuent le plus à la performance de l’entreprise sont les achats, la gestion commerciale, la comptabilité-finance. La production arrive juste après.

Comment les sondés notent-ils leur logiciel ?

La satisfaction générale est de 6,4 sur 10, la meilleure note étant attribuée à la fiabilité (7,09/10), la moins bonne à la possibilité d’utiliser des fonctions en mobilité (5,21/10). Peu de changement à ce niveau-là par rapport à 2014 et 2015. En ce qui concerne l’ergonomie, les notes sont meilleures que celles de 2015, sauf pour la facilité de prise en main et d’utilisation, mais restent moyennes, oscillant entre avec 6,59 (facilité d’utilisation) et 5,61 (possibilité de créer de nouveaux états).

CXPergonomieERPCXPnoteslogiciel

Intégration et formation

Dans la majorité des cas, c’est l’éditeur lui-même qui a déployé le logiciel (46 %). Viennent ensuite les intégrateurs, présentés par l’éditeur ou pas, sachant que les critères de choix les plus importants sont la compréhension des besoins métiers et la compétence technique. L’intégration se passe plutôt bien. Près de 2 répondants sur 3 pensent faire de nouveau appel au même intégrateur. Si les clients sont plutôt satisfaits de l’assistance, en revanche, les notes sont globalement en baisse pour la formation, comparées à l’an dernier. On remarquera en particulier que le contenu dispensé en e-learning est jugé insatisfaisant (4,84/10 contre 5,72/10 en 2015).

L’étude ERP Survey 2016 du CXP a été présentée dans le cadre de l’’édition 2016 des Salons Solutions 2016 et notamment du Salon ERP 2016 : 19ème édition du salon des progiciels de gestion intégrés pour les grandes entreprises et les PME/PMI  qui se tiendra à Paris Expo Porte de Versailles du 20 au 22 septembre 2016. Cette édition 2016n c’est 6 pôles complémentaires – 250 sociétés exposantes, plus de 6 000 visiteurs professionnels et plus de 3 000 auditeurs aux conférences et ateliers exposants.

 

 

 

Juliette Paoli