Accueil T-Systems : le « as a Service » booste la transformation numérique

T-Systems : le « as a Service » booste la transformation numérique

La filiale de services IT de Deutsche Telekom a orienté sa proposition de valeur vers le « as a service ». Jean-Paul Alibert, le Président de T-Systems France, en fait comprendre les avantages et la maîtrise des risques.

 

Quelle est votre vision de la transformation numérique des entreprises ?

Jean-Paul Alibert

> Jean-Paul Alibert L’automatisation des process d’entreprise, ce que l’on a longtemps appelé « informatisation », est importante. Mais il ne s’agit pas vraiment de transformation digitale. Cela fait une dizaine d’année que je pousse le concept de « transformation des modèles vers des solutions» – on ne parlait pas encore de transformation digitale à l’époque. Quand on vient de l’industrie et que l’on fait des produits, il faut aller vers des solutions en y ajoutant des services. Quand on vient des services, il faut aller vers des solutions en y ajoutant des produits et des objets connectés. Par exemple, Renault se décrit comme un fournisseur de solutions de mobilité, et plus comme un fournisseur de voitures. Airbus fait de la vente d’heures de vol et plus de la vente de réacteurs et de moteurs.

Quel est l’enjeu ?

> J.-P.A. Il faut être capable de complexifier fortement les modèles de business, le produit ou service en termes de solutions au marché, et, partant de là, d’être capable d’hyperagilité dans l’implémentation de ces solutions. Plus on veut simplifier la vie du client, plus cela devient complexe derrière. Nous intervenons avec nos plateformes sur la mise en œuvre de ces solutions de transformation des business models, et cela « as a service ». Nous apportons des solutions opérées à nos clients sur une base de Cloud.

Quels sont vos atouts ?

> J.-P.A. T-Systems, c’est du réseau (1/3 de notre activité) et de l’IT (les 2/3). On vient de l’infogérance d’infrastructures de grandes entreprises, et on a eu les moyens de créer, à nos frais, ce qui est devenu un des plus gros Cloud privé en Europe, qui a été généralisé dans le monde. Nous avons ainsi été capables d’apporter de l’agilité à nos clients sur tous les socles de base, à commencer par SAP sur lequel nous sommes leader mondial, en puissance délivrée et en nombre d’utilisateurs (7 millions). T-Systems propose une offre extrêmement large de toutes les plateformes qui permettent de l’agilité : les Containers as a service, les solutions de services management as a service…, sur notre Cloud privé, notre Cloud public Open Telekom Cloud qui est une alternative Open Source aux hyperscalers américains, et nous opérons aussi Amazon et Azure. Nous disposons d’une largeur de bandes en services qui permet de fournir à la fois le back office, qui est clé (la brique supply chain en particulier), et tout ce qui touche à la relation client et l’agilité en général. Nous proposons des plateformes cybersécurité as a service, d’IoT as a service, de maintenance prédictive as a service, de Big Data as a service… et toutes les briques de base appelées micro services, qui aident les métiers et les DSI à se réapproprier leur fonctionnement.

Pouvez-vous nous détailler votre offre d’IOT as a service ?

> J.-P.A. Pour faire simple, nos solutions vont gérer la concentration des flux de l’IOT puis leur traitement avec du Big Data, de l’analyse de signal, du neuronal sur nos plateformes de Cloud, puis la redistribution sur les réseaux. Un exemple, avec BMW, pour lequel nous faisons du diagnostic en temps réel des risques des pannes des voitures. Les risques identifiés sont envoyés à BMW, puis aux concessionnaires qui préviennent alors par SMS les conducteurs eux-mêmes. Comme nous l’évoquions tout à l’heure, cela change le business model et toute la gestion de l’information et de la relation client.

La cybersécurité bénéficie t-elle de la même approche ?

> J.-P.A. Les clients ne peuvent plus aujourd’hui garder la maîtrise de tout. Mais pour qu’ils acceptent de lâcher prise, il leur faut « la confiance numérique ». La cybersécurité est clé pour la survie de nos métiers et de nos clients. De la même manière que l’on fait du SAP, du Microsoft ou du ServiceNow, l’idée est d’apporter des briques de cybersécurité as a service. Aussi bien de l’infogérance de la sécurité du client vers un SOC (Security Operation Center) que d’opérer des plateformes de cybersécurité que le client utilisera lui-même en détection-réponse. Pour rappel, notre division Cybersécurité compte 1 400 personnes, une vraie force de frappe, pour protéger nos clients de Cloud et de réseau, et nos clients d’offres de cybersécurité.
Si nous avons des concurrents sur l’IT, le réseau et la cybersécurité, nous sommes les seuls à avoir une telle puissance de feu sur les trois domaines réunis.

« Nous sommes le fournisseur de plateformes
qui permet de mettre en œuvre une vraie digitalisation support
de business models reengineering.»

 

Pour en savoir plus : https://www.t-systems.com/fr/fr