Accueil Non classé Défi de l’automatisation des emplois : la formation des adultes urgente selon...

Défi de l’automatisation des emplois : la formation des adultes urgente selon l’OCDE

Page d'ouverture du rapport de l'OCDE

L’OCDE appelle les Etats à moderniser « d’urgence » le système de formation des adultes pour se préparer au plus vite aux défis de l’automatisation et des nouvelles technologies, dans un rapport publié mercredi 13 février.

« Il est urgent, dans de nombreux pays de l’OCDE, de moderniser les systèmes de formation des adultes afin d’aider ces derniers à se préparer au monde de demain« , assure l’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE).

1 emploi sur 7 totalement automatisé à l’avenir

« Les analyses les plus récentes menées par l’OCDE donnent à penser que près d’un emploi sur sept risque d’être totalement automatisé, près de 30% des emplois pourraient subir des transformations. Toutefois, les personnes qui occupent les emplois les plus menacés se forment moins (40 %) que les travailleurs qui exercent un emploi peu menacé (59 %). Dans la zone OCDE, près de la moitié des adultes ne suivent aucune formation et ne souhaitent pas se former. 11 % supplémentaires souhaiteraient se former mais ne le font pas faute de temps, de moyens ou de soutien de la part de leur employeur« , souligne l’organisation.

50 % des emplois en France concernés

En France, par exemple, la moitié des employés (49%) fait face « à un risque d’automatisation considérable« , souligne l’OCDE. « Dans ce contexte, le système de formation professionnelle devrait donner de meilleures opportunités à un plus grand nombre d’adultes afin de développer leurs compétences et devenir plus résilients dans un marché de travail en mutation« , recommande-t-elle.

 

« Il ressort du rapport « Getting Skills Right: Future-Ready Adult Learning Systems » que les nouvelles technologies, la mondialisation et le vieillissement de la population vont faire évoluer la quantité et la qualité des emplois, ainsi que les compétences requises pour les exercer. Pour relever un tel défi, il sera essentiel de développer la formation des adultes« , annonce l’OCDE dans son compte-rendu.

Un soutien ciblé souhaité

L’OCDE appelle ainsi les Etats à « optimiser la couverture et l’inclusion en mettant en avant les avantages de la formation des adultes et en proposant un soutien ciblé sur les adultes peu qualifiés, les chômeurs, les immigrés et les personnes âgées« . Elle suggère aussi « une meilleure adéquation entre les contenus de  formation et les besoins du marché du travail« .
Elle plaide aussi pour « un financement public adapté » et appelle à « inciter les employeurs à contribuer avec des prélèvements destinés à financer la formation« .

 

Auteur : Juliette Paoli avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here