Accueil Formation Amazon veut aider un tiers de ses salariés aux Etats-Unis à acquérir...

Amazon veut aider un tiers de ses salariés aux Etats-Unis à acquérir de nouvelles compétences

Le géant américain du commerce en ligne Amazon, régulièrement décrié pour ses conditions de travail, s’est engagé jeudi à aider un tiers de ses salariés aux Etats-Unis à acquérir de nouvelles compétences, notamment dans les nouvelles technologies.

Au moment où les robots envahissent les entrepôts et où l’automatisation croissante des tâches modifie en profondeur certaines professions, le groupe prévoit de dépenser 700 millions de dollars d’ici 2025 pour permettre à 100 000 employés, sur les 300 000 que le géant compte aux Etats-Unis, d’accéder à des postes plus qualifiés.

Des formations dans la santé, la robotique, l’informatique dématérialisée

Le groupe évoque notamment des formations pour devenir spécialiste en cartographie, analyste de secteurs d’activités, expert en mégadonnées ou encore coordinateur logistique. Il prévoit aussi de proposer à tous ses salariés aux Etats-Unis, qu’ils travaillent dans des bureaux ou des entrepôts, des formations dans le domaine de la santé, de la robotique, de l’informatique dématérialisée… « Si beaucoup de nos employés souhaitent construire une carrière chez nous, pour d’autres il peut s’agir d’une première étape vers d’autres aspirations« , a commenté Beth Galetti, responsable des ressources humaines chez Amazon. « Nous pensons qu’il est important d’investir dans nos employés et de les aider à acquérir de nouvelles compétentes et de leur apporter plus d’options professionnelles », a-t-elle ajouté.

Amazon cite ses différents programmes de formation, dont Amazon Technical Academy (génie logiciel), Université Machine Learning (machine Learning) ou encore AWS Training and Certification (Cloud AWS). Chez Amazon, les emplois hautement qualifiés les plus dynamiques au cours des cinq dernières années sont les suivants : spécialiste de la cartographie des données (croissance de 832%), data scientist (505%), architecte des solutions (454 %), ingénieur en sécurité (229%) et analyste commercial (160%).

Les robots devraient remplacer environ 20 millions d’emplois industriels dans le monde d’ici 2030, une tendance qui devrait doper la croissance économique mais aussi accroître les inégalités sociales et géographiques, selon une étude récente du cabinet Oxford Economics. Selon ce même document, les emplois les moins qualifiés seront les plus touchés, et ce de façon très inégale d’un pays à l’autre ou à l’intérieur d’un même pays.

Auteur : La Rédaction avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here