Accueil Channel E-signature : Yousign lève 30 millions d’euros pour concurrencer Adobe et DocuSign

E-signature : Yousign lève 30 millions d’euros pour concurrencer Adobe et DocuSign

L’éditeur français Yousign a réussi ce printemps une troisième levée de fonds (série A), de 30 millions d’euros cette fois-ci, auprès de Lead Edge Capital (Asana, BlaBlaCar et Wise). eFounders, le fonds derrière Aircall, Front et Spendesk et partenaire historique de Yousign, participe aussi à ce financement.

Comme ses concurrents, Yousign a bénéficié en 2020 de la digitalisation accrue des entreprises dont les collaborateurs étaient en télétravail. L’éditeur spécialisé dans la signature électronique, sur site ou en mode Saas, a connu une croissance de 200% en 2020, voyant ses effectifs passer de 35 à 120 collaborateurs. Yousign prévoit d’embaucher 150 personnes dans les 18 prochains mois afin de renforcer son équipe dans tous les domaines.

Car le marché de la signature électronique, en plein boom depuis 2020, séduit les entreprises et les investisseurs. Il devrait connaître une croissance annuelle de 25% par an jusqu’en 2030, pour dépasser les 10 milliards d’euros. “Il y a actuellement de nombreux facteurs favorables au marché de la signature électronique”, déclare Brian Neider, partenaire chez Lead Edge Capital.

Yousign espère atteindre 70 M€ et équiper 50 000 PME européennes d’ici 2024

Dans ce contexte et grâce à ce nouveau tour de financement, l’entreprise compte équiper de sa solution de signature électronique 50 000 PME européennes d’ici 2024 et ainsi atteindre un revenu récurrent annuel d’au moins 70 millions d’euros. Contre combien en 2020 ? Mystère, l’éditeur ne publie plus son chiffre d’affaires. Yousign, avait déjà levé 3 millions d’euros en janvier 2018 pour attaquer le marché européen. En 2016, la startup avait déjà obtenu 500 K€, de la part de BPI France notamment.

Tous veulent rivaliser avec DocuSign

L’éditeur de Caen spécialisé dans la signature électronique espère aussi que ses investissements seront suffisants pour créer une alternative européenne aux éditeurs américains (Adobe, DocuSign, etc.) auprès des TPE et PME, les principaux clients de ses logiciels de signature électronique.

Face à des solutions américaines aux périmètres fonctionnels très larges, rendant leurs produits trop compliqués, nous avons développé une solution accessible et facile d’utilisation permettant aux TPE et PME de signer leurs premiers documents dans l’heure et non dans le mois” affirme Luc Pallavidino, PDG de Yousign.

Ses concurrents affichent également des ambitions importantes. L’éditeur Oodrive, un autre spécialiste français de la gestion des données et des contenus, rachète en avril son concurrent Sell&Sign, l’éditeur marseillais d’un logiciel de signature électronique développé et commercialisé par Calinda Software. Quant à Box, un fournisseur spécialiste du stockage des contenus en Saas, va acquérir au deuxième trimestre 2021 le fournisseur de signatures électroniques SignRequest.