Accueil E-commerce E-commerce – Le chiffre d’affaires d’Amazon atteint les 96 milliards de dollars

E-commerce – Le chiffre d’affaires d’Amazon atteint les 96 milliards de dollars

Le géant Amazon profite directement du confinement et de la fermeture de certains commerces. Mais cela profite aussi à Facebook, Alphabet et Apple.

Les résultats financiers de Google (Alphabet), Apple, Facebook, Amazon et Microsoft sont tous en hausse sur les 9 premiers mois de l’année.
Le géant du commerce en ligne affiche une croissance de 37 % du chiffre d’affaires à 96 milliards de dollars (le bénéfice triple), et des ventes record au troisième trimestre. Les ventes de Noël, déjà en cours, s’annoncent comme « une saison des fêtes sans précédent« , s’est réjoui Jeff Bezos dans un communiqué.

96 milliards de CA et 6 milliards de dollars de bénéfice 

Amazon a d’ailleurs annoncé fin octobre l’embauche de 100 000 personnes pour faire face à la demande pendant la saison des fêtes, couronnement d’une année faste. Ces nouveaux emplois, temporaires, s’ajoutent à plusieurs vastes campagnes de recrutement organisées par le groupe ces derniers mois pour répondre à l’explosion des commandes sur Internet depuis le début de la pandémie. Ses effectifs sont de 1,1 million de personnes à ce jour. Une situation qui contraste avec la déferlante de plans sociaux chez les grandes entreprises américaines durement affectées par la crise économique liée à la pandémie. Il y a un mois, les multinationales Disney, American Airlines et United Airlines ont ainsi annoncé à elles seules 60 000 licenciements. Revenus des abonnements Prime, de la publicité, de AWS, tout augmente, mis à part les ventes en magasin (-10%). 

Facebook profite quant à à lui du boost de ses espaces publicataires, alors que l’e-commerce est en hausse, avec un CA en hausse de 22 %. Qu’il s’agisse du réseau social, d’Instagram, de Whatsapps ou de Messenger, 3,2 milliards d’internautes utilisent ses services.
Alphabet gagne également en recettes publicitaires via Google et Youtube (+ 32%). Si Apple souffre d’une chute des ventes de ses iPhone, alors que le marché chinois a été moins juteux et que ses modèles 5G sortent en novembre, l’américain gagne sur les iPad et les Mac qui se sont bien vendus avec le confinement et le télétravail ainsi que le télé-enseignement.