Accueil Enquête DSI : passer de la surveillance IT au board

DSI : passer de la surveillance IT au board

BT CIO Report 2016
BT CIO Report 2016 - The digital CIO

Comment évolue le rôle de DSI ? Quelles sont les technologies clés pour eux et leurs entreprises ? Quelles compétences leur manquent-ils ? BT a mené une enquête mondiale sur le sujet et délivre ses conclusions dans « Le rapport BT CIO 2016 – CIO numérique ».

Les DSI sont désormais des membres importants dans les Comités de Direction. 72% des décideurs informatiques interrogés ont déclaré en effet que leur rôle est devenu plus central dans les Comité de Direction au cours des deux dernières années. Et cela en raison de trois tendances révolutionnaires de la technologie pour les entreprises : le Cloud (58 %), la mobilité et la collaboration (54 %), et des données (52 %). D’ailleurs, près de la moitié (46 %) relatent que leurs organisations sont maintenant centrées sur le Cloud, 19 % affirmant même qu’ils sont en fait 100 % tournés vers la technologie Cloud. Enfin, on relèvera que les deux tiers (65 %) des DSI sont aujourd’hui capables de mesurer le succès de leur organisation au regard des objectifs (KPIs) fixés il y a 12 mois.

Du Cloud aussi pour France

Pour les décideurs IT français, le Cloud est la technologie la plus révolutionnaire dans la transformation des entreprises (61%). La donnée et l’analytics (56%), la mobilité et l’Internet des objets (52 % chacun) suivent. 25 % des organisations françaises se décrivent comme complètement tournées vers le Cloud (cloud centric), avec toutes leurs applications et leur infrastructure portées dans le nuage. 39 % ont plus de la moitié de leurs applications et infra dans le Cloud. 51 % des organisations indiquent que leur infrastructure actuelle a du mal à soutenir l’adoption rapide des technologies numériques. Les freins d’adoption du Cloud sont principalement liés à la sécurité (45 %) et au manque de compétences (38 %).

Comme dans le reste du monde, les DSI ont davantage de poids au board (60 % le pensent), les dirigeants attendant qu’ils soient force d’innovation. Mais 47 % des DSI s’estiment contraints à passer plus de temps à surveiller les systèmes IT qu’à chercher de nouvelles opportunités de développement…

La fonction informatique est en train de perdre le contrôle

Il y a deux ans, environ 13 % du budget de l’IT provenait de l’extérieur de la fonction informatique. Actuellement, ce chiffre est de 15 % et dans un délai de deux ans, environ 17 % des dépenses informatiques viendra de l’extérieur de la fonction. Des chiffres à compléter par ceux-ci : dans la plupart des organisations françaises (67 %), la recherche ainsi que la mise en place des produits et des services informatiques se réalisent sans l’implication de la fonction informatique. D’ailleurs 74 % des décideurs IT dans ces organisations estiment que la fonction informatique est en train de perdre le contrôle de l’ensemble du domaine IT.

Les organisations souhaitent adopter majoritairement (77 % des grandes entreprises) des approches rapides pour mener leurs initiatives technologiques. Celles les ayant adoptées ont pour motivations l’agilité (57 %), le contournement des difficultés liées à héritage IT (45 %) et l’amélioration du time-to-market.

Quelles compétences font défaut dans la fonction informatique ? Celles pour conseiller les autres fonctions de l’entreprise (87 %) dans la fonction informatique, celles dans le développement d’applications (81 %), l’analyse des données (79 %) et les compétences SDN (79%).

Juliette Paoli