Accueil Télétravail Témoignage – Télétravail : « Les salariés ont su s’organiser au pied levé »,...

Témoignage – Télétravail : « Les salariés ont su s’organiser au pied levé », Denis Thébaud, PDG de Qobuz

Qobuz, un service de streaming français qui répertorie plus de 50 millions de titres dans son catalogue, a sondé pendant le confinement ses collaborateurs et collaboratrices pour évaluer l’impact du télétravail sur leurs conditions de travail. Une pratique qui a libéré « la créativité et la performance » des effectifs, selon Denis Thébaud, PDG de Qobuz. Un exemple fort qui montre que le confinement a pu faire changer d’avis certaines entreprises sur le télétravail.  
 
Qobuz compte près de 80 collaborateurs à travers le monde, dont une majeure partie dans les bureaux français, nous explique Denis Thébaud, PDG de Qobuz. Et il a fallu les mettre en télétravail. « Le télétravail n’était pas une pratique mise en place chez Qobuz avant le confinement, sauf dans le cadre de situations exceptionnelles », précise le dirigeant, interrogé à ce propos. 


Pour ce premier essai de télétravail longue durée, le constat est sans appel : les salariés sont plus concentrés (à 75 %), plus réactifs (à 40 %) et plus reposés (pour 1 collaborateur sur 2). C’est ce qu’il est ressorti d’une enquête réalisée en interne via Google Form, sur la seconde quinzaine d’avril auprès de l’ensemble des collaborateurs et collaboratrices (67 y ayant répondu).

Qualité du travail, autonomie et moins de stress

Dans le détail, 51% des collaborateurs de l’entreprise estiment que le télétravail a eu un impact positif sur la qualité de leur travail. 61% ont pu fournir une quantité de travail supérieure dans les mêmes conditions horaires qu’au sein des bureaux de l’entreprise. 63 % affirment que leur fatigue et leur stress ont diminué grâce à la réduction de leurs déplacements domicile-bureau. Enfin, 58% ont retrouvé un équilibre vie privée / vie professionnelle plus juste. « On note également une meilleure concentration, un plus grand sentiment d’autonomie, et globalement une évolution positive du bien-être au travail », se félicite Denis Thébaud.

De nouveaux modes de coopération

Comment s’est opéré le télétravail ? « En tant que plateforme digitale, nous étions déjà équipés en outils informatiques. Les process de travail étaient déjà en place et nos équipes habituées à travailler et à échanger en utilisant des outils collaboratifs. Elles n’ont pas eu besoin de phase d’apprentissage. Ce qui a pu être plus délicat à gérer est l’accès à Internet qui n’était pas le même en fonction des situations individuelles. »

Denis Thébaud nous indique avoir été agréablement surpris par les résultats de l’enquête, expliquant que « les salariés ont su s’organiser au pied levé, de manière relativement autonome et agile. » La société n’a observé aucun point  « de friction majeur. » « De nouveaux modes de coopération plus souples ont pu être mis en place, notamment entre managers et collaborateurs. Les moyens de communication modernes (visio, outils collaboratifs) ont permis de maintenir un lien essentiel entre nos équipes », précise-t-il. 

Libérer la créativité et la performance

« Si ce travail à distance a été mis en place soudainement dans un contexte incertain, nous sommes désormais convaincus du bien-fondé de cette pratique pour libérer la créativité et la performance de nos effectifs », conclut Denis Thébaud. Néanmoins, le dirigeant relève que « ce qui paraît important est la nécessité de mettre en place des mesures de prévention pour éviter l’isolement des télétravailleurs. »
Chez Qobuz, le télétravail se poursuit en juin pour celles et ceux qui le souhaitent. « Nous sommes en pleine réflexion sur une nouvelle organisation à partir de juillet. »