Accueil Formation Témoignage – Formation : la RATP se met au « Jeu de l’IA »

Témoignage – Formation : la RATP se met au « Jeu de l’IA »

Ce serious game très pédagogique sur les fondamentaux de l’IA a notamment remporté l’adhésion de la Régie. Son créateur, la startup AI4Better, vient d’ailleurs d’en sortir la version numérique. 

En 2019, Frédéric Oru, fort de ses 7 années d’expérience au Numa, dont il est un des co-fondateurs, et de ses 3 ans de management à la Senior Business Unit de Demos Formations, lançait le « Jeu de l’IA ».

Frédéric Oru

« C’est un « jeu sérieux » pour comprendre ce qu’est réellement l’intelligence artificielle et comment en tirer le meilleur parti en entreprise. Par équipes de 4 à 6 personnes, les participants découvrent les fondamentaux de l’IA au travers d’une trentaine de cartes et imaginent ensemble des cas d’applications pour leur entreprise », explique-t-il à Solutions Numériques.

Le jeu est destiné aux comités de direction pour les aider à définir leur stratégie IA, aux responsables RH pour en anticiper l’impact sur les emplois et les compétences, aux directions métiers pour comprendre ses leviers de performance ainsi qu’au équipes projets IA. « Conçu spécifiquement comme une expérience en présentiel, sans aucune interface numérique, pour se concentrer sur les échanges humains et l’intelligence collective, je pensais qu’il serait difficilement transposable en ligne », raconte Frédéric Oru. Aujourd’hui, dans le cadre de sa startup AI4Better, qui propose également du conseil en IA, il commercialise la version on line du jeu. « La crise du Covid et le soutien de mes utilisateurs m’ont poussé à tenter la digitalisation, et après plusieurs semaines de mise au point, le résultat a été un énorme succès », se réjouit-il. Le jeu offre une session de 3 heures en ligne, avec un maximum de 6 personnes par session.

La RATP, l’un des premiers clients du jeu

La RATP, qui a lancé en 2018 un programme d’innovation afin d’activer les leviers de l’intelligence artificielle au service de ses enjeux de transformation (industriel, expérience client, fonctions support), a utilisé le Jeu de l’IA pour sensibiliser certaines de ses différentes fonctions support aux enjeux de l’intelligence artificielle. Voilà un an et demi, elle y a eu recours auprès d’acteurs de sa filière RH.

Yohan Amsterdamer

« Frédéric a bien décomposé, de façon pédagogique, la problématique et les différentes parties prenantes de l’IA, que ce soit les données, les algorithmes ou les experts qui sont mis à contribution, estime Yohan Amsterdamer, responsable du programme IA à la RATP. Les différentes natures d’intelligence artificielle et leurs fonctions sont également bien déclinées, ainsi que les prérequis, les fausses promesses et les réels potentiels de l’IA ».
Pour lui, le jeu semble adapté pour des collaborateurs dont l’enjeu n’est pas une compréhension technique mais est de bien appréhender et décoder, de façon réaliste, les bénéfices métiers potentiels et les offres des fournisseurs. Cette année certains acteurs du contrôle de gestion vont bénéficier du jeu de l’IA dans une formule qui devrait allier digital et présentiel.

 

Auteur : Patricia Dreidemy