Accueil Cybersécurité Télétravail et cyber : les Français, globalement pas très prudents

Télétravail et cyber : les Français, globalement pas très prudents

OneLogin, spécialiste de la gestion des identités et des accès, a enquêté avec le cabinet d’études OnePoll en avril 2020 : quelles conséquences cyber de la généralisation du télétravail en raison de la pandémie du Covid-19 ?

L’étude menée auprès de 1 000 professionnels en télétravail en Allemagne, en France, au Royaume-Uni, en Irlande et aux Etats Unis révèle que ces pays n’ont clairement pas accordé la priorité aux mesures de sécurité et aux meilleures pratiques en matière de mots de passe. http://onelogin.com/blog/world-password-day-2020

En France, plus de la moitié (52 %) des sondés n’ont jamais changé le mot de passe de leur ordinateur professionnel contre seulement 37 % des Allemands, exposant ainsi toutes les données de leur entreprise à un risque d’intrusion. A la réception d’un nouvel ordinateur professionnel, 40 % des Allemands ont pris le réflexe de changer leur mot de passe dans les 48h, contre 35 % des Français et seulement 30 % des Anglais. Mais du point de vue de l’authentification, les Français sont cette fois-ci plutôt bons élèves puisque près d’un Français sur 2 utilise un système d’authentification multi-facteurs, tout comme la moitié des Allemands mais seulement un tiers des Anglais.

L’enquête révèle aussi des risques externes, 46 % des personnes interrogées, tous pays confondus, admettent ne pas avoir changé leur mot de passe Wifi à leur domicile depuis plus d’un an, exposant ainsi leur ordinateur professionnel à un risque de sécurité.
Comme indiqué ci-dessous, 39 % des Français ont changé leur mot de passe dans les 6 derniers mois. Etats-Unis et Allemagne font mieux.

Sites à risques et téléchargements

Un examen des pratiques en matière de sécurité des différents pays interrogés révèle des différences dans de nombreux domaines. Parmi ces différences, on peut évoquer les sites à risque. Les Anglais sont plus sages que les autres pays européens de l’étude : près de 60% d’entre eux n’utilisent pas leur ordinateur professionnel sur des sites à risques tel que le streaming, Youtube, jeux en ligne ou sites pour adultes, contre 51% des Allemands et seulement 44 % des Français.
Les Français sont aussi les moins précautionneux en matière de téléchargement puisque 20 % d’entre eux téléchargent des applications sur leur ordinateur professionnel sans l’approbation au préalable de leur entreprise contre seulement 10 % des Anglais et 7 % des Allemands.

 

Juliette Paoli