Accueil Cybersécurité Service public numérique : une identification unifiée renforcée

Service public numérique : une identification unifiée renforcée

Lancé par l’État en avril dernier, le programme TECH.GOUV, piloté par la DINSIC, vise à accélérer la transformation numérique du service public. Sa feuille de route 2019-2021 a été dévoilée. Elle comprend 6 enjeux, 8 missions et 35 actions prioritaires. Parmi les enjeux, celui de la sécurité et de l’identité.

« Nous n’ignorons rien des contraintes avec lesquelles il va nous falloir composer : la contrainte budgétaire bien évidemment ; la contrainte technique, car l’État doit recouvrer une meilleure maîtrise de son environnement numérique ; la contrainte humaine enfin, car la guerre des compétences fait rage dans les métiers dont nous avons besoin pour réaliser notre feuille de route » , a indiqué Nadi Bou Hanna, directeur interministériel du numérique.
 

Outre la simplification des services publics numériques, l’accessibilité, l’attractivité pour les agents, les économies et le développement de partenariat, la DINSIC met en avant « la maîtrise des systèmes d’information, des architectures, des logiciels et du patrimoine de données afin d’accroître l’autonomie numérique de l’État et sa sécurité. Renforcer cette maîtrise technologique concourt directement à préserver la souveraineté nationale. »

FranceConnect : 25 millions d’utilisateurs concernés en 2022

Parmi les mission de TECH.GOUV, la volonté de construire une identification unifiée pour accéder aux services en ligne, pour les citoyens, les entreprises et les agents publics, gérer et maîtriser le cycle de vie de la donnée, de sa collecte à son échange entre administrations et opérer des infrastructures et des services numériques mutualisés (réseau, cloud, outils de travai.

Créé par la DINSIC, le fédérateur d’identités conçu par l’État, FranceConnect, permet à l’usager de s’identifier en ligne en utilisant l’un de ses comptes existants (Impots.gouv.fr, Ameli, etc.). L’Etat assure qu’il a été adopté par quelque 12 millions d’utilisateurs et donne accès à plus de 500 sites publics, mais aussi à des services du secteur privé comme les banques ou les assurances. L’objectif est que tous les services publics en ligne et un grand nombre de services privés proposent FranceConnect pour couvrir 25 millions d’utilisateurs d’ici 2022.  A venir : AidantConnect qui permettra à un professionnel de réaliser des démarches en ligne pour le compte d’une autre personne. Mais encore de nouveaux fournisseurs d’identité seront progressivement proposés, notamment une carte nationale d’identité électronique, afin de développer des usages en ligne nécessitant un niveau de sécurité plus élevé. AgentConnect permettra aux agents publics de se connecter à leurs applications avec un identifiant unique, pour favoriser la transversalité au sein de l’État. Et avec ProConnect, les représentants d’une entreprise pourront effectuer des démarches en son nom.