Accueil Politique Notre-Dame de Paris : Syntec Numérique se mobilise au travers d’un « mécénat...

Notre-Dame de Paris : Syntec Numérique se mobilise au travers d’un « mécénat de compétences »

Syntec Numérique, syndicat professionnel des ESN, des éditeurs de logiciels et des sociétés de conseil en technologies, s’engage à déployer tout son écosystème dans la restauration de ce monument historique.

« Par la diversité de leurs métiers à haute valeur ajoutée, les adhérents de Syntec Numérique disposent d’un panel de compétences et de moyens pouvant être mobilisés pour participer à la reconstruction d’envergure que nécessite la cathédrale, et s’engagent donc à mettre à disposition toutes leurs expertises qui seront nécessaires à la restauration« , indique un communiqué de Syntec Numérique ce 18 avril. « L’existence de répliques numériques nous permettront une réparation fidèle des parties détruites. Nous espérons que toutes les datas pourront être utilisées et nous mettons à la disposition du futur projet toutes les forces vives de nos entreprises pour servir le bien commun », commente Godefroy de Bentzmann, président de Syntec Numérique.

Un chantier de mécénat

Contacté par Solutions Numériques, Godefroy de Bentzmann, précise : « Alors qu’un certain nombre de nos adhérents indiquent vouloir contribuer individuellement au chantier de reconstruction, nous serons un cadre pour proposer d’organiser la relation. » Certes il est « un peu tôt », précise le responsable, « mais nous pensons que nous pouvons apporter des éléments de calcul et de simulation ainsi que des compétences d’ingénieurs pour l’organisation, qui pourront être mis en œuvre au travers d’un mécénat de compétences. » Le Syntec Numérique envisage donc de mettre à disposition des salariés de ses entreprises adhérentes.

Envisager des solutions innovantes en matière de surveillance 

Concrètement, Syntec Numérique propose d’une part une aide à l’analyse des datas qui auront été récupérées, et d’autre part d’utiliser des technologies nouvelles comme l’impression 3D en béton pour reconstruire des parties complexes. Enfin, pour assurer une meilleure surveillance et un suivi plus pointu d’entretien de la future structure, Syntec Numérique suggère l’installation de systèmes connectés et intelligents « qui pourraient remonter les informations en temps réel », précise Godefroy de Bentzmann. « Les objets connectés sont une évidence pour protéger nos monuments. » Les entreprises adhérentes du syndicat peuvent dans ce domaine apporter leur expérience acquise dans la sécurité industrielle.

.