Accueil Hardware Microsoft Surface Duo : une configuration datée, mais des atouts pour les usages...

Microsoft Surface Duo : une configuration datée, mais des atouts pour les usages professionnels et métier

Avec le Surface Duo, Microsoft propose un modèle hybride, entre tablette et smartphone, pour les loisirs et la productivité en mobilité. Fonctionnellement, le Surface Duo s’intercale là où les tablettes sont trop encombrantes et les smartphones pas suffisants.

Capitalisant sur le succès de sa ligne Surface, Microsoft entend proposer une expérience différenciante avec le Surface Duo. Un hybride entre tablette et smartphone pliable que Microsoft destine aux loisirs (jeux, streaming…) et à la productivité en mobilité. L’expérience Surface Neo (la tablette pliable de 9 pouces de Microsoft) ayant été officiellement « mise de côté », c’est avec un produit véritablement innovant — au niveau des usages — que Microsoft s’attaque à deux marchés : celui des professionnels et des applications métier (lire notre analyse plus bas) et celui des loisirs mobiles.

Le positionnement est judicieux, car la génération des milléniaux a depuis longtemps amorcé la fusion entre le geek joueur invétéré et le professionnel penché sur ses applications de productivité. Le télétravail a fait le reste.

Une configuration surannée…  

Comme son nom l’indique, le Duo est un modèle à double écran qui mesure 14,5 cm par 9,3 cm et 9,9 mm d’épaisseur fermé et pèse 250 grammes. Il comporte deux écrans tactiles de 5,6 pouces qui forment un écran double, non continu, de 8,1 pouces d’une définition de 1800 x 1350 pixels. Le processeur Snapdragon 855 de Qualcomm qui l’équipe fournit une base de computation dépassée. Heureusement qu’il peut s’appuyer sur 6 Go de RAM et 128 ou 256 Go de mémoire de stockage.

Côté connectivité, pas de 5G mais de la 4G+, et le Wi-Fi en version 5. Là aussi le Duo est handicapé pour s’adapter à l’hyperconnectivité qui arrive avec la 5G et ses applications gourmandes en bande passante. La configuration du Surface Duo est quelque peu dépassée par rapport aux meilleurs smartphones actuels. Une base qui laissera sur leur faim les amateurs de performances brutes, ce qui laisse à penser que Microsoft veut tester le marché sans y investir trop de moyens. Reste que les prix publics demandés pour les deux versions du Duo sont du niveau des meilleurs smartphones du marché. Le Duo 128 Go est proposé au prix public conseillé de 1 549 € et le modèle 256 Go à 1 649 €. Un pricing qui risque fort d’être dissuasif, même pour les achats en nombre.

… mais sécurisée pour les usages professionnels

Microsoft compte peut-être sur les autres qualités du Duo pour séduire le marché professionnel. Car il propose des options de sécurité avancées, qui peuvent emporter la décision auprès des administrateurs et des développeurs. Surface Duo est sécurisé dans un environnement d’entreprise à l’aide d’une solution de gestion de la mobilité d’entreprise (EMM pour Enterprise Mobility Management) qui fournit un ensemble d’outils de protection, de technologies et de meilleures pratiques pour les besoins organisationnels et de conformité. Un large éventail d’API de gestion donne aux services informatiques les outils nécessaires pour prévenir les fuites de données et faire respecter la conformité dans divers scénarios.

Le Surface Duo dispose par ailleurs de fonctions qui reposent sur les synergies avec les applications maison comme Microsoft 365 et qui profitent aussi de celles de l’écosystème Android. C’est le cas de Microsoft Defender ATP, le logiciel de protection contre les virus et les logiciels malveillants, géré par Intune. Microsoft Defender for Endpoint est disponible pour les possesseurs de licences Windows 10 Enterprise et Education, et Microsoft 365 entre autres ; et Microsoft Defender for Endpoint for servers pour les possesseurs de licence Azure Defender.

Parmi les fonctions exclusives, citons également la protection au niveau du micrologiciel, via un UEFI (Unified Extensible Firmware Interface) conçu sur mesure, et qui permet un contrôle total des composants du micrologiciel. Ce qui permet de répondre directement aux menaces sur les micrologiciels et de réduire les risques qui pèsent sur la chaîne d’approvisionnement.

Bac à sable et chiffrement en standard

Verified Boot est un contrôle au niveau du démarrage pour garantir que le code exécuté provient uniquement d’une source fiable. Il établit une chaîne de confiance complète, du répertoire racine protégé par le matériel au bootloader, à la partition de démarrage et aux autres partitions une fois vérifiées. Lorsque Surface Duo démarre, chaque étape vérifie l’intégrité et l’authenticité de l’étape suivante avant de passer l’exécution. Citons aussi App Separation, le bac à sable d’exécution des applications qui isole et protège les applications Android, empêchant les applications malveillantes d’accéder à des informations privées.

Enfin, le chiffrement, et le traitement des clés par défaut et obligatoire contribuent à protéger les données en transit et au repos, même si les appareils tombent entre de mauvaises mains. Le chiffrement est protégé par des clés Keystore, qui stockent les clés cryptographiques dans un conteneur, ce qui rend leur extraction d’un appareil plus difficile.

Un bon outil pour la productivité en mobilité

Microsoft semble parier sur la sécurité, l’écosystème Android et sur l’attrait du double écran et l’ergonomie proposés par le Duo pour convaincre les sceptiques. Côté ergonomie justement, le Duo propose un ensemble de fonctions qui permettent de travailler en profitant de la combinaison des deux écrans. L’utilisateur peut travailleur sur deux applications, chacune affichée sur un écran ou profiter du mode tablette pour exploiter les deux écrans comme un seul afficheur de 8,1 pouces.

Pour la rédaction de textes, le Surface Duo peut être utilisé comme un ordinateur portable avec un clavier virtuel sur une moitié et le texte sur l’autre. La caméra de 11 mégapixels et le micro offrent une base acceptable pour la visioconférence. En somme, les scénarios d’utilisation du Duo sont nombreux et peuvent remplacer avantageusement les tablettes utilisées actuellement en mobilité.

L’idée est bonne, mais le marché va-t-il y souscrire ?

Avec sa ligne de produit Surface, Microsoft s’est positionné sur un segment Premium qui lui a plutôt bien réussi. Le Surface Duo est une pièce de plus dans l’arsenal du géant de Redmond. Un compromis entre portabilité et ergonomie dans un monde où les aptitudes fonctionnelles d’un produit ne suffisent pas sans la mobilité et la connectivité. Reste à savoir si le marché va souscrire à la proposition de Microsoft.

Analysée du point de vue des besoins professionnel, la micro tablette (ou le maxi smartphone) Surface Duo se positionne idéalement pour les usages professionnels en mobilité. Des métiers qui nécessitent des appareils portables et sécurisés, mais pour qui la tablette est trop encombrante et peu pratique à transporter. Ce sont les « frontline workers » comme les qualifie Microsoft : des soignants en milieu hospitalier qui, allant de chambre en chambre, enregistrent ou affichent les dossiers médicaux des patients ; des vendeurs en magasin qui accèdent au catalogue pour vérifier la disponibilité d’un produit ou répondre aux questions des clients ; des manutentionnaires qui, pointant la caméra du Surface Duo sur une palette permettent à l’application métier de compter instantanément le nombre de cartons… 

Le côté pratique pour eux est de pouvoir plier le Surface Duo et le mettre dans une poche pour vaquer à d’autres occupations. Et c’est précisément cet aspect qui donne un avantage décisif au Surface Duo par rapport aux tablettes. Offrant une grande surface d’affichage et la fonctionnalité d’une tablette, il propose l’encombrement et la connectivité sans fil d’un smartphone.

Un écosystème Android mature pour les développeurs

Cela en plus d’un écosystème applicatif qui repose sur Android et pour lequel la chaîne de valeur du développement applicatif est mature et pléthorique. Grâce au SDK, les entreprises peuvent développer ou faire appel à des prestataires pour des applications métier spécifiques. On pense à des applications comme la santé, l’éducation, le commerce, la manutention et la gestion des entrepôts et des inventaires, la chaîne d’approvisionnement, les applications de réalité augmentée pour l’assistance à distance ou la formation.

Il semble que Microsoft ait voulu proposer aux professionnels et aux développeurs d’applications professionnelles une plateforme maîtrisée, qui leur permette de tester leur code dans un environnement familier pour raccourcir les délais de mise sur le marché. Le démarrage d’un écosystème autour du Surface Duo pourra alors prendre son essor plus rapidement, en attendant des mises à jour matérielles plus conformes aux standards du moment. Reste que pour l’acheteur potentiel, les configurations proposées au regard des prix demandés a de quoi laisser perplexe.

 

Mourad Krim