Accueil Datacenter Equinix PA8 : prochain carrefour multicloud à Paris

Equinix PA8 : prochain carrefour multicloud à Paris

Pour son huitième datacenter dans la Capitale – PA8 sera opérationnel dans le courant du premier trimestre 2019 – Equinix conçoit des infrastructures hyperscales prêtes à recevoir les principaux fournisseurs du Cloud et leurs clients.

Equinix opère 200 datacenters dans le monde. Il veut à accueillir dans son prochain centre parisien les interconnexions d’entreprises au plus près des ressources de grands prestataires d’infrastructures IaaS et d’éditeurs de logiciels sous forme de services (SaaS).

L’IBX (International Business Exchange) parisien prévoit d’accompagner la croissance des géants du Cloud depuis Paris, au moment où plus de 800 entreprises sont hébergées dans des datacenters Equinix en France.

Un site à 73 millions de dollars

PA8 est un datacenter dont le coût est estimé à 73 millions de dollars. Ses rangées de racks accueilleront les serveurs, baies de stockage et réseaux d’entreprise, avec toute l’élasticité nécessaire pour rallier plusieurs clouds.

Le nouveau datacenter offre aux entreprises un vaste choix d’offres IaaS et SaaS, dont AWS, Google Cloud Platform, Salesforce et Microsoft Azure ainsi que des options de connectivité privée à faible latence.

Equinix développe des relations avec ses partenaires stratégiques pour conforter son statut dans l’écosystème cloud global, dans un contexte d’adoption croissante d’infrastructures multi-clouds. Son infrastructure ECX Fabric (Equinix Cloud Exchange) facilite notamment la découverte et la souscription aux services cloud de premier plan.

Pour migrer les applications des clients vers divers clouds et fournir une supervision unifiée des trafics, un réseau SDN (software-defined networks) est en train de mailler les 200 datacenters d’Equinix ; l’offre Global ECX Fabric qui en découlera devrait faciliter l’auto-provisioning des réseaux en quelques minutes, par les clients eux-mêmes.

Charles Meyers nommé CEO
Charles Meyers

Sept mois et demi après la démission brutale du PDG Steven Smith, Charles Meyers devient président et CEO du fournisseur international de datacenters Equinix qu’il entend bien transformer en « plateforme de confiance d’un monde tourné vers le cloud ».

Passer d’un opérateur d’interconnexions à un opérateur Cloud de confiance exige toutefois des facultés d’innovation et de mise en œuvre pointues. Charles Meyers se déclare optimiste et déterminé à mettre à profit les talents de ses 7 500 collègues dans le monde pour atteindre cet objectif. Il compte parallèlement servir les clients, actionnaires et partenaires tout en renforçant la capacité d’Equinix à accompagner les organisations dans leurs transformations numériques.

Depuis le 12 septembre, Charles Meyers remplace Peter Van Camp, CEO par intérim durant sept mois et dorénavant président exécutif du comité de direction d’Equinix.

Charles Meyers est entré il y a huit ans dans l’entreprise, alors pilotée par Steven Smith, resté dix ans aux commandes du fournisseur. Entre-temps, le chiffre d’affaires d’Equinix a quadruplé, passant de 1,2 milliard de dollars à plus de 5 milliards de dollars prévus cette année.

Auteur : Olivier Bouzereau