Accueil Applications Divalto : cap sur le CRM, avec sa nouvelle solution weavy à...

Divalto : cap sur le CRM, avec sa nouvelle solution weavy à l’architecture 100 % Cloud et multiplateforme

Le spécialiste de l’ERP lance un CRM à l’architecture 100 % Cloud : Divalto weavy. Divalto le dédie à toute l’entreprise, s’adressant aux techniciens et aux commerciaux.

« ERP et CRM sont la colonne vertébrale du SI de l’entreprise », explique Thierry Meynlé, président de Divalto, qui organisait un déjeuner de presse le 19 mars pour expliquer sa nouvelle stratégie. La société alsacienne se positionne dorénavant « sur ces deux piliers », profitant de l’expertise de deux anciens acteurs du CRM pour commerciaux et techniciens, les équipes de RBS et de SwingMobility, acquis en 2016 par la société. Voilà la grande nouveauté de l’entreprise : une solution CRM dédiées aux PME et PMI : Divalto weavy, dont la philosophie s’appuie sur ce constat : de preneurs de commandes, les commerciaux, mais aussi les techniciens deviennent des conseillers dont le rôle est d’apporter une vraie valeur ajoutée à leurs clients. Weavy s’inscrit donc dans une logique verticale autour de deux métiers : les forces commerciales ou SFA (Sales Force Automation) et les forces techniques ou FSM (field Service Management). 

weavy
Le dashbord de weavy

La solution a été concoctée en interne pendant deux ans, « en partant de zéro, notamment les composants Web », indique de son côté Jérôme Virey, le directeur général de Divalto, et en faisant travailler ensemble les différentes équipes CRM. Weavy répond aux besoins des collaborateurs nomades et sédentaires, comme l’explique Eric Volle, directeur marché CRM. Le CRM est multiplateforme : Windows, iOS et Android.

Comité de Direction de Divalto
Le comité de direction de Divalto, lors de la conférence de presse : de gauche à droite,  Jérôme VIREY, directeur général, Eric VOLLE, directeur Marché, Jérémy GREGOIRE, directeur Stratégie Produit et Thierry MEYNLE, président.

De la plateforme Cloud Divalto weavy viennent se synchroniser le portail Clients (ou l’espace clients), le CRM web, conçu lui spécifiquement pour un usage bureau, et le CRM mobile, dédié au terrain pour une utilisation sur les terminaux mobiles : PC portable, tablette et autres. Y viennent s’interfacer les logiciels de gestion, ERP, SAV et GMAO (Cegid, Divalto, Infor, Microsoft, Sage, SAP, etc.). Son ouverture vers l’IoT et les applications lui assure un dialogue avec de nombreuses applications tierces : marketing automation, plateforme emailing, tracking web, etc.  Enfin, le Studio, atelier de développement, permet d’ajouter des fonctions simplement. Pour arriver à établir une UX optimisée, les équipes de Divalto se sont appuyées sur de nouvelles technologies de développement, notamment le Framework Angular (Google) et le langage Typerscript (Microsoft)

Thierry Meynlé a profité de cette conférence de presse pour annoncer un chiffre d’affaires 2018 de « 26,5 millions d’euros, avec une croissance des revenus récurrents SaaS de 17 %  ». Il a indiqué également que l’entreprise allait recruter une soixantaine de profils cette année, qui viendront rejoindre les 250 collaborateurs actuels.