Accueil Big Data D’ici à 2025, 163 zettaoctets (Zo) de données seront créés, dont 60...

D’ici à 2025, 163 zettaoctets (Zo) de données seront créés, dont 60 % par les entreprises

IDC prévoit que la création de données va s’amplifier pour atteindre un total de 163 zettaoctets (Zo) d’ici à 2025. L’ère du Big Data n’en est qu’à ses débuts !

Au-delà de ce chiffre, le livre blanc d’IDC (Data Age 2025), sponsorisé par Segate, révèle que la décennie organisée autour de la conversion des données analogiques en données numériques est en train d’être remplacée par une ère centralisée sur la valeur des données, en matière de création, d’utilisation et de gestion des données « vitales » nécessaires au bon fonctionnement de la vie quotidienne des consommateurs, des gouvernements et des entreprises. Le nombre de consommateurs et d’entreprises qui créent et partagent des données et y accèdent, entre n’importe quel type d’appareil et le Cloud va continuer de croître bien au-delà des prévisions précédentes.
De plus, alors que les consommateurs étaient les premiers créateurs du volume des données mondiales, Data Age 2025 prédit que cette tendance va évoluer et que les entreprises seront à l’origine de 60 pour cent des données mondiales en 2025. Les chefs d’entreprises pourront accueillir de nouvelles et uniques opportunités commerciales générées par cette abondance de données et les perspectives qu’elles apportent. Cependant ils auront également besoin de faire des choix stratégiques en termes de collecte et d’utilisation des données, ainsi que de leur localisation.

Un passage aux données orientées vers la productivité et aux données intégrées

Le livre blanc indique que virtuellement chaque entreprise va être affectée par les principales tendances en matière de données. Les moteurs caractéristiques du passage des données principalement induites par le consommateur à des données orientées vers les entreprises sont de 5 ordres.
D’abord, l’évolution des données dans le domaine commerciale est en passe d’atteindre un seuil crucial. D’ici à 2025, près de 20 % des données présentes dans la sphère de données mondiale seront cruciales à l’égard de nos vies quotidiennes et près de 10 % d’entre elles seront hypercritiques. Ensuite, les systèmes intégrés et l’Internet des objets (IoT) seront importants. Une personne  va interagir avec des appareils connectés près de 4 800 fois par jour, soit une interaction toutes les 18 secondes. IDC estime également que le volume de la sphère de données mondiale soumise à l’analyse des données va augmenter d’un facteur de 50 passant à 5,2 Zo. Et d’ici 2025, assure-t-il, plus de 25 pour cent des données créées le seront en temps réel et les données en temps réel générées par l’IoT représenteront 95% d’entre elles. Enfin alors que la création de données a été caractérisée essentiellement par une augmentation du contenu ludique au cours des dix dernières années, la prochaine décennie reflètera le passage aux données orientées vers la productivité et aux données intégrées, ainsi qu’aux images et vidéos non destinées au divertissement telles que la surveillance et la publicité.

 

Auteur : Pierre Saire