Accueil Datacenter Datacenter.com invente le datacenter à la demande

Datacenter.com invente le datacenter à la demande

Le mode « As a Service » conquiert de plus en plus de domaines, y compris la location d’espaces d’hébergement en Datacenter. Le néerlandais Datacenter.com propose la location au mois des espaces de son nouveau datacenter amstellodamois.

Datacenter.com s’est fait un nom voici quelques mois en achetant ce nom de domaine emblématique pour 500 000 $, mais ce qui distingue aujourd’hui le néerlandais sur le marché de la colocation, c’est son approche commerciale. Son offre de colocation est facturée au mois, un mode « à la demande » qui permet, selon le fournisseur, d’offrir une plus grande souplesse à ses clients. Pour délivrer cette offre « as a Service », Datacenter.com a inauguré en fin d’année 2017 son datacenter AM1 à Amsterdam, à proximité de l’aéroport de Schiphol. Ce datacenter de nouvelle génération offre un espace de 5 000 m2 ouvert à la colocation. Son système de refroidissement adiabatique lui permet d’afficher un PUE de 1,04. Outre ce datacenter qui lui appartient en propre, le néerlandais annonce disposer de 12 000 m2 à Singapour et compte offrir des capacités de colocation à Dallas dans le courant de l’année 2018.

Des espaces de colocation loués au mois

Le cœur de son offre commerciale, baptisée « Start Direct Cabinet », consiste en la location de racks 54U dotés d’une une puissance électrique pouvant aller de 3.68kW à 7kW, pour une facturation tous les 30 jours d’utilisation. Datacenter.com annonce vouloir rester neutre en termes d’opérateurs réseau, chaque client pouvant opter pour l’opérateur réseau de son choix.

Jochem Steman
Jochem Steman, CEO Datacenter.com

Jochem Steman, PDG de Datacenter.com souligne : « Avec l’offre Start Direct Cabinets, Datacenter.com est le seul à proposer une solutions de colocation en mode pay-as-you-go avec des contrats sur base mensuelle. Cette flexibilité technique et contractuelle va aider les Cloud Service Providers (CSP) à atteindre une vraie élasticité au sein de notre environnement de colocation. »

Parmi les premiers clients à avoir posé leurs racks à Amsterdam, CSpine s’est appuyé sur cette offre afin d’ouvrir un nouveau POP (point de présence) à Amsterdam. Il s’agit de son trentième dans le plat pays, ce qui lui permet de proposer des services d’interconnexion de type SDN entièrement automatisés. La flexibilité offerte par le mode de commercialisation des espaces de colocation de Datacenter.com a séduit ce CSP qui lui-aussi met en avant la souplesse comme argument commercial.

Le succès ou l’échec de Datacenter.com à Amsterdam nous dira si cette facturation « à la demande » est un gadget commercial ou une vraie évolution du marché de la colocation.

 

Auteur : Alain Clapaud