Accueil Financement Dans l’Essonne, Castex défend le soutien de l’Etat aux investissements d’avenir

Dans l’Essonne, Castex défend le soutien de l’Etat aux investissements d’avenir

(AFP) – Le Premier ministre Jean Castex a donné vendredi le coup d’envoi du quatrième programme d’investissements d’avenir (PIA), doté de 20 milliards d’euros, tout en assurant que le soutien de l’Etat à l’économie « d’aujourd’hui », fortement éprouvée par la crise sanitaire, restait total.

Annoncé en septembre dernier dans le cadre du plan de relance, ce nouveau PIA sera amené à financer à hauteur de 7,5 milliards d’euros des investissements dans l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation. Les 12,5 milliards restants seront fléchés vers quatre secteurs stratégiques jugés prioritaires: l’hydrogène décarboné, l’enseignement et le numérique, la cybersécurité, et le calcul quantique sur lequel Emmanuel Macron « reviendra prochainement« , a précisé M. Castex, en visite dans la start-up Exotrail, à Massy (Essonne), qui a bénéficié du PIA3.

L’avenir du pays se joue dans l’innovation

Onze milliards du PIA avaient déjà été annoncés dans le cadre du plan de relance de 100 milliards d’euros qui doit permettre à l’économie française de se redresser.
Il faut à la fois « sauvegarder notre économie » qui est affectée par les conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire, mais également « préparer l’avenir de notre économie« , a déclaré le Premier ministre.
L’Etat va continuer de soutenir les secteurs qui sont les plus fragilisés par la crise (restauration, hôtellerie, bars, culture, tourisme…) « mais notre responsabilité, c’est aussi de préparer l’avenir du pays et l’avenir du pays se joue dans l’innovation« , a abondé à ses côtés le ministre de l’Economie Bruno Le Maire.
Lancés en 2010 sous la présidence de Nicolas Sarkozy après la crise économique de 2008, les PIA sont des crédits budgétaires sanctuarisés. Les trois premiers étaient dotés respectivement de 35 milliards d’euros, 12 milliards et 10 milliards.