Accueil Cloud computing Création d’un GIX en Occitanie

Création d’un GIX en Occitanie

Le 1er juillet dernier, les fondateurs de l’association Occitan-iX se sont réunis en assemblée constitutive afin de concrétiser la création d’un Gix en région Occitanie (née de la fusion du Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées).

A l’initiative du vice-président de la Communauté de l’agglomération Hérault- Méditerranée, monsieur Guy Amiel, et d’entrepreneurs locaux, ce projet doit à court terme permettre de sortir la région de son désert numérique. Les principaux objectifs de l’association étant :

– de mettre en service un premier backbone principal présent dans le Canal du Midi, ainsi qu’un backbone de secours via un ou des opérateurs longue distance ;

-d’interconnecter les différents points de présence du GIX répartis entre les membres de l’association : agglomérations, partenaires publics et entreprises privées ;

-de permettre le développement du Cloud, de nouveaux usages numériques et l’essor de services à forte valeur ajoutée.

La nouvelle grande région du sud-ouest sera susceptible d’adhérer à cette association, tout comme Barcelone et, à terme, d’autres grandes villes du sud. Dans cette perspective, les coûts du transport et du transit IP pour accéder aux GIX européens tendront à devenir nuls. En effet, avec l’expansion territoriale du projet dans des foyers économiques producteurs de contenus numériques, les échanges de trafic internationaux entre le GIX d’Occitan-iX et les GIX européens seront plus équilibrés. Par suite, compte tenu des accords de « peering », l’association pourra obtenir le prix le plus bas possible pour l’achat d’une bande passante Internet pour ses liaisons longue distance.

Le Gix d’Occitan-iX a également l’ambition de favoriser la concurrence des opérateurs, en permettant à chacun des fournisseurs d’accès Internet et des opérateurs d’accéder à l’usager en fibre optique au travers de boucles locales pour un coût très compétitif et de bénéficier d’un Gix réparti.

Le GIX d’Occtan-iX, ouvert aux collectivités territoriales et aux entreprises privées, devrait entrer en service début 2017.