Accueil Cloud computing Cloud hybride : IBM rachète Turbonomic et se renforce dans l’IAOps

Cloud hybride : IBM rachète Turbonomic et se renforce dans l’IAOps

IBM accélère sa consolidation dans le Cloud Hybride. Arvind Krishna, CEO d’iBM depuis avril 2020, a enclenché le turbo. En novembre dernier, c’était l’acquisition de l’éditeur Instana, spécialiste de la supervision des performances des applications. Hier 29 avril, Big Blue annonçait le rachat de Turbonomic, spécialiste de l’automatisation et de l’optimisation des infrastructures Cloud, la plus grosse acquisition de Big Blue depuis celle de Redhat, selon Reuters.

La combinaison Turbonomic plus Instana compléte le lancement de Watson AIOps. La stratégie est claire : mettre d’avantage d’IA dans l’IT pour développer cette nouvelle tendance de l’AIOps, permettant la gestion en temps réel du Cloud hybride.

Le montant de l’acquisition n’est pas dévoilée officiellement mais se situerait entre 1,5 et 2 milliards de dollars selon Reuters, ce qui en ferait le plus gros rachat depuis celui de Redhat, pour 34 milliards, en 2019.

La pandémie a accéléré l’hybridation et Turbonomic a réalisé un revenu de 170 millions de dollars en 2020 (exercice se terminant en janvier 2021), en augmentation de 42 % .

 

Dashboard de Tubonomic

Ben Nye, CEO de Turbonomi,c commente ainsi le rachat par IBM sur son blog : « La synergie entre Turbonomic et IBM découle d’un objectif commun : assurer les performances des applications, faire progresser les AIOps et fournir une gestion du multi-cloud et des conteneurs. Au cours de la dernière décennie, Turbonomic a grandi avec ses clients à mesure qu’ils modernisent leurs environnements virtuels hérités (legacy) et se tournent vers le cloud public, le cloud natif et l’edge pour transformer leur entreprise. Les capacités d’ Application Resource Management (ARM) et de Network Performance Management (NPM) de Turbonomic ont donné aux clients un moyen basé sur l’IA de dynamiser leurs applications et d’assurer les performances dans n’importe quel environnement. »

« l’avenir appartient à ceux qui détiennent les containers »

Alain Friquet, responsable des ventes d’Europe du Sud (VP Sales South Emea), explique :
« L’AIOps représente cette couche d’intelligence qui permet de gérer automatiquement l’infra, quelles que soient les technologies d’hybridation et de containerisation ». Sa vision : « l’avenir appartient à ceux qui détiennent les containers, qui permettent de migrer d’un environnement à l’autre. »

Le contexte de la pandémie a boosté le déploiement des solutions de Turbonomic :  « Le VDI et la virtualisation des environnements de travail se sont accélérés, pour protéger l’IT, dans le cadre du travail à distance. Cela posait des problèmes de pic de charge aux heures de bureau, que Turbonomic permet de régler », explique A. Friquet.

L’alliance avec IBM ouvrira des portes, le responsable prévoit une accélération du business sur les grands comptes, grâce à l’ouverture de Big Blue sur son portefeuille clients.

 

 

 

Jean Kaminsky