Accueil Cloud computing Cloud et datacenter : la DSI en recherche d’efficacité

Cloud et datacenter : la DSI en recherche d’efficacité

Olivier Brot, Riverbed
Olivier Brot, Directeur des Ventes France - Riverbed

Utilisation accrue du Cloud et nécessité de contrôle du centre de données : comment les DSI se sont-elles adaptées et quelles technologies choisiront-elles l’an prochain ? Olivier Brot, directeur des ventes France chez Riverbed Technology, livre à solutions-numeriques.com son analyse.

 

Cette année, les directions informatiques sont passées par l’une des transitions les plus importantes de la décennie à savoir l’avènement de réseaux hybrides définis par le logiciel (SDN). Les observateurs du marché, de Gartner au Harvard Business Review, s’accordent sur le fait que plus de 70 % des entreprises s’appuient à l’heure actuelle sur un hébergement Cloud, et la plupart d’entre elles s’intègrent dans des modèles informatiques hybrides. Pour répondre à la complexité associée de l’utilisation accrue du Cloud et de la nécessité de contrôle du centre de données, les DSI optent pour des technologies en mesure d’offrir un réel avantage concurrentiel à leur entreprise et de délivrer une meilleure expérience client.

En 2015, quelles ont été les principales tendances en matière de visibilité et de contrôle des performances ? Etaient-elles de simple effet de mode ou vont-elles perdurer l’année prochaine ?

 

Efficacité recherchée au sein des datacenters

Les entreprises ont cherché à bénéficier d’une plus grande couverture, de plus de contrôle et de rapidité d’exécution de leur centre de données tout en s’assurant d’une réelle maîtrise des coûts liés. Pour répondre à ces enjeux, la majorité d’entre elles a choisi de s’appuyer sur des solutions performantes dans les domaines de l’hyper-convergence, de l’automation et de l’orchestration du datacenter, voir dans le SDDC – Software Defined Data Center.

 

Importance de l’agilité IT

L’informatique a continué de prendre de l’importance au point que les DSI ont trouvé le moyen de transformer les besoins en matière d’agilité en réponse aux demandes sectorielles.

 

Intégration du DevOps

Le cloisonnement des services a mené aux prémices d’une convergence vers le DevOps, mouvement qui tend à aligner le système d’information sur les besoins de l’entreprise.

 

Automatisation réseau renforcée

La complexité des systèmes d’information – sécurité, agilité et exigence de performance comprises – ont conduit les entreprises à s’équiper et à davantage exploiter des solutions d’automatisation des processus à travers leur réseau pour gagner en efficacité.

 

Ces tendances impacteront-elles les SI de demain ?

 

Une DSI qui a plus la main

La mutation des infrastructures informatiques (complexité des réseaux, virtualisation, architectures applicatives distribuées, etc.) nécessitera une nouvelle approche de la manière dont les opérations IT suivent les infrastructures de performance liées aux applications et au réseau. Les DSI chercheront désormais à contrôler ces réseaux distribués, ce dont ils étaient incapables jusque-là.

Le Cloud hybride poursuivra sa domination

De la même manière que de plus en plus d’actifs informatiques seront hébergés dans le Cloud, un plus grand nombre de collaborateurs devraient travailler à l’extérieur des locaux de l’entreprise. Nous enregistrons une plus grande concentration d’entreprises opérant exclusivement dans le Cloud, cependant certaines d’entre elles continuerons à capitaliser sur le modèle de Cloud hybride avec un usage global du Cloud grandissant à travers le réseau.

Les KPI au cœur des préoccupations des DSI

Les DSI intégreront davantage les KPI dans leurs réflexions afin de les aligner sur les besoins de l’entreprise. Ils auront, par exemple, besoin de savoir comment leurs applications sont délivrées 24h/24, d’en connaître les performances et de mesurer l’expérience ressentie par l’utilisateur final. Dans le cas contraire, comment pourraient-ils justifier la structure informatique autrement que par un poste de dépenses ?

Une visibilité accrue pour plus de confiance

Dès lors que la tendance des entreprises à migrer leurs opérations courantes vers le Cloud s’accentuera, il deviendra critique d’assurer la visibilité au sein des Clouds privés et hybrides. Les DSI veilleront à tirer profit de solutions qui offrent une meilleure visibilité de la performance et de la sécurité des applications, ainsi que de l’expérience de l’utilisateur final. Une vision applicative optimisée conduira à installer plus de confiance envers l’informatique et permettra de s’aligner sur les objectifs de l’entreprise.

La mort du routeur

L’avenir du réseautage ne tiendra plus au routeur, mais davantage à une approche définie par le logiciel à destination des applications (Software Defined Applications). Les équipes informatiques commenceront la mise en œuvre de solutions complètes assurant visibilité, optimisation et contrôle applicatifs. En 2016, l’entreprise se définira par le logiciel et bénéficiera de plus d’agilité pour tirer pleinement profit du Cloud, du SaaS, de son hybridation et des options offertes par le SD-WAN.