Home Channel Les Etats-Unis menacent mais la « taxe Gafam » sera prélevée en 2020

Les Etats-Unis menacent mais la « taxe Gafam » sera prélevée en 2020

Annoncée en 2019 par Bruno Le Maire, la « taxe Gafam » sur le chiffre d’affaires en France d’Amazon, Facebook, Google ou encore Microsoft sera bien prélevée en 2020 a confirmé le 25 novembre le ministre français de l’Economie.

 

Après l’échec en octobre des négociations avec d’autres pays et l’OCDE pour une application globale de sa « taxe Gafam », Bruno Le Maire, le ministre français de l’Economie, a confirmé ce 25 novembre 2020 que sa taxe sur les géants du Numérique a été notifiée aux Gafam (Amazon, Apple, Facebook, Google, Microsoft) et qu’elle sera bien prélevée en 2020.

Les Etats-Unis la contestent et menacent la France de représailles

Bruno Le Maire sait pourtant que les Etats-Unis la contestent et qu’ils menacent la France de représailles économiques. Ils pourraient ajouter 1,3 milliard de dollars de pénalités en appliquant jusqu’à 100% de droits de douane sur certains produits français, dans le luxe notamment. L’administration Trump avait déjà relevé à 25% les droits de douane sur les vins français dès 2019.

Signalons quand même que les mentalités changent aux Etats-Unis et que plusieurs de ces Gafam sont dans le collimateur des autorités locales. A commencer par Google, qui fait l’objet d’un procès anti-trust actuellement, tout comme Microsoft quelques années avant lui.

La « taxe Gafam » a déjà rapporté 350 millions d’euros en 2019

Selon le ministre français de l’Economie, la « taxe Gafam » a déjà rapporté 350 millions d’euros en 2019. Rappelons que le Parlement français a adopté en juillet 2019 une taxe de 3% sur le chiffre d’affaires français des géants américains du numérique, qui sont soupçonnés de payer très peu d’impôts en France.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here