Home Channel Le CA d’Econocom plonge en S1-2020 mais son résultat opérationnel et sa...

Le CA d’Econocom plonge en S1-2020 mais son résultat opérationnel et sa dette s’améliorent

Econocom Group impute à la Covid-19 la chute de 12,5 % de son chiffre d’affaires à 1 240 millions d’euros au 1er semestre 2020. Y compris dans les services et le financement. L’intégrateur IT belge indique que sa dette et son résultat opérationnel s’améliorent enfin grâce aux mesures de réduction de coûts et à la cession d’actifs.

Econocom Group a publié fin juillet 2020 un chiffre d’affaires de 1 240 millions d’euros en Europe pour son 1er semestre 2020, en baisse de 12,5 %. Comme nombre de ses concurrents, l’intégrateur IT belge impute à la Covid-19 l’allongement des délais de contractualisation des affaires, de perturbations dans l’approvisionnement en équipements et de difficultés d’accès aux sites de certains clients. « Ces impacts, qui ont provoqué des retards dans la reconnaissance du revenu de nombreux contrats, se sont progressivement atténués au cours du 2ème trimestre » précise Econocom. Il impute des charges non courantes de 23,7 millions d’euros, principalement liées aux opérations de réorganisation du groupe et à la crise liée à la Covid-19.

Fort recul du chiffre d’affaires de ses différentes entités

L’activité Technology Management & Financing (TMF) d’Econocom Group affiche un chiffre d’affaires de 479 M€, en baisse de 13,5 %. Cette diminution est plus sensible au 1er trimestre (-16,2 %) qu’au 2ème trimestre (-11,7 %) avec une reprise progressive de la mise en place de nouvelles opérations. Le chiffre d’affaires du pôle Digital Services and Solutions (DSS) recule lui de 11,9%. La décroissance est de 12,4 % pour les Services et de 11,7 % pour les Produits et Solutions.

La marge et le résultat opérationnel d’Econocom s’améliorent

Le résultat net du premier semestre 2020 d’Econocom Group ressort à 22,1 millions d’euros vs. 5,2 millions d’euros au 1er semestre 2019, car il inclut la plus-value de cession de la société EBC.

Quant à son Résultat Opérationnel Courant (ROC), il progresse de 12,4 % à 43,5 millions d’euros, contre 38,7 M€ pour la même période de 2019. L’amélioration est directement liée aux mesures de réduction de coûts mises en œuvre depuis début 2019 et amplifiées à l’occasion de la pandémie de Covid-19.

Celles-ci ont particulièrement bénéficié au pôle DSS, dont le ROC progresse à 33,5 millions d’euros (vs. 22,1 M€ au 1er semestre 2019).

Le ROC du pôle TMF s’inscrit en retrait à 10,0 millions d’euros (vs. 16,6 M€ au 1er semestre 2019), du fait d’une forte contraction de l’activité au 1er trimestre et d’une moindre variabilité de son modèle de coûts.

Econocom poursuit la réduction de sa dette

La dette nette comptable d’Econocom Group s’établit à 303 millions d’euros, en forte baisse par rapport à celle du 30 juin 2019 (405 millions d’euros). Elle résulte de sa politique de désendettement incluant la fermeture d’entités déficitaires, la vente d’activités non stratégiques, la réduction des charges de structure et l’amélioration du besoin en fonds de roulement.

D’ailleurs, Econocom a annoncé le 27 juillet 2020 être entré en négociations exclusives avec la société Atos lui céder sa participation dans le capital de sa filiale digital.security, un spécialiste de la maîtrise des risques numériques. Cette entité emploie 250 consultants et a réalisé un chiffre d’affaires de près de 29 millions d’euros en 2019.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here