Home Expert Avis d’expert – Le télétravail : un défi pour la maintenance des flottes...

Avis d’expert – Le télétravail : un défi pour la maintenance des flottes d’appareils mobiles

Exclusif – Le télétravail est devenu, avec la crise sanitaire, un réel enjeu pour la survie des entreprises et pour le suivi des matériels mobiles. Maintenant que l’aspect organisationnel du télétravail est en place, il faut anticiper autant que possible les difficultés auxquelles les collaborateurs en mobilité pourront être confrontés, explique Michel Sasportas, DG de Danem, un spécialiste en solutions et applications mobiles.

En effet, les collaborateurs sont tout aussi exigeants avec leur entreprise en matière de suivi du matériel que lorsqu’ils étaient en présentiel.

Accompagner le collaborateur en télétravail pour garantir le service client

Voilà déjà plusieurs années que les entreprises se digitalisent et que les collaborateurs s’adaptent à de nouvelles pratiques impulsées par les jeunes générations. Celles-ci impliquent l’utilisation de nouveaux outils, tels que les PDA, smartphones, ordinateurs portables ou encore tablettes, dont les ventes ont fortement crû au second trimestre 2020 notamment en Europe (27,1 % selon IDC*), des outils que l’entreprise doit pouvoir prendre en charge en cas d’incident ou de panne. En effet, suivre un appareil mobile est complexe d’autant plus que l’impact financier et écologique est moins important lorsqu’on répare un appareil que lorsqu’on le remplace.

Les mesures sanitaires et de distanciation sociale désormais en place n’aident pas au bon suivi de tout ce matériel. Toutefois, une entreprise qui ne pourrait pas rapidement fournir à ses collaborateurs une solution de rechange en cas d’incidents matériels perdrait sans aucun doute la confiance de ces derniers. Les collaborateurs sont les premiers ambassadeurs d’une entreprise et, a fortiori, sont des points de contact privilégiés pour les clients. La digitalisation des processus internes influe positivement sur l’image de marque de l’entreprise et devient aussi un argument pour attirer et retenir les talents. Dans le contexte économique compliqué que nous connaissons, chaque journée d’activité perdue pour cause de panne matérielle représente un véritable manque à gagner pour l’entreprise et pourrait porter préjudice à sa réputation et au final à sa santé financière.

« Chaque journée d’activité perdue pour cause de panne matérielle représente un véritable manque à gagner pour l’entreprise »

Les maîtres-mots : « réparer vite », mais comment ?

Digitaliser l’entreprise est avantageux en termes de gain de temps, rationalisation et productivité mais cela représente un coût proportionnel à la taille de cette dernière. Il faut donc également penser à la maintenance des matériels, mais embaucher un expert dédié peut s’avérer plus onéreux que de faire appel à un prestataire extérieur via la mutualisation de la gestion de parc. Ce dernier est tenu de mettre à disposition de son client les ressources et l’expertise nécessaire à la bonne gestion logistique et technique de son parc mobilité et d’en assurer la sécurisation. La plateforme d’auto-dépannage ne suffit pas toujours, une hotline peut s’avérer nécessaire pour les dépannages compliqués au même titre que la cartographie du SI ou l’optimisation du parc.

« La plateforme d’auto-dépannage ne suffit pas toujours, une hotline peut s’avérer nécessaire pour les dépannages compliqués au même titre que la cartographie du SI ou l’optimisation du parc »

Concrètement, le collaborateur en télétravail qui constate un incident matériel peut demander à son entreprise une intervention physique soit via une plateforme pour notifier l’incident, soit par téléphone. Le prestataire peut alors dépêcher un coursier pour livrer un matériel de « courtoisie », au même titre que les garages automobiles, et récupérer le matériel endommagé afin de le réparer dans les plus brefs délais.

Quand bien même l’empreinte carbone de ce mode de fonctionnement n’est pas nulle, elle reste moindre comparée au déplacement quotidien de l’ensemble des collaborateurs et au remplacement pur et simple de l’outil. Avec le numéro de série, le prestataire peut s’assurer du suivi de l’état, des interventions opérées et peut prendre la main à distance sur le matériel tant pour s’occuper de la gestion des logiciels qu’en prendre le contrôle en cas de perte ou de vol.

Avoir un parc mobilité homogène et bien entretenu, y compris avec des collaborateurs en télétravail, est essentiel pour rester compétitif aussi bien sur son marché qu’au niveau de la marque employeur de sa société. Le suivi de la digitalisation des collaborateurs, lorsqu’il est bien assuré, permet d’améliorer les performances de l’entreprise tout en améliorant son attractivité. Dans un contexte où le télétravail est aujourd’hui de plus en plus démocratisé, il pourrait permettre à des talents qui ne résident pas dans le même département que l’entreprise d’être recrutés tout en étant bien accompagnés d’un point de vue logistique.

 

 

* Septembre 2020

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here