Accueil Stratégie/Business Bouygues Telecom veut acquérir la filiale de téléphonie du Crédit Mutuel

Bouygues Telecom veut acquérir la filiale de téléphonie du Crédit Mutuel

Bouygues Telecom a signé un protocole d’exclusivité avec le Crédit Mutuel pour l’acquisition de sa filiale de téléphonie Euro-Information Telecom (EIT) et la conclusion d’un partenariat de distribution. 
 Bouygues Telecom annonce dans un communiqué avoir signé un protocole d’exclusivité avec Euro-Information, société du groupe Crédit Mutuel, en vue d’acquérir « 100 % du capital de sa filiale Euro-Information Telecom (EIT) » et « de conclure un partenariat de distribution exclusif associant le Crédit Mutuel1, le CIC et Bouygues Telecom. »

Renforcer son parc de plus de 2 millions de clients

Richard Viel, directeur général de Bouygues Telecom, a déclaré : « Grâce à cet accord, Bouygues Telecom pourrait accroître sa base de clients et renforcer son empreinte commerciale en proposant ses offres aux caisses locales du Crédit Mutuel et agences bancaires du CIC, réparties sur tout le territoire. »
Cette opération permettrait, selon les chiffres indiqués par l’opérateur: « de renforcer son parc de plus de 2 millions de clients » et « d’élargir son réseau de distribution grâce à plus de 4 200 caisses locales du Crédit Mutuel et agences bancaires CIC, et à leurs 30 000 conseillers de clientèle« .

« Avec cet accord, les réseaux Crédit Mutuel et CIC poursuivront leur développement dans la téléphonie, en associant le meilleur de la technologie et de la relation client », déclarent conjointement Daniel Baal, directeur général de Crédit Mutuel Alliance Fédérale, et Frantz Rublé, président d’Euro-Information. Le réseau de Bouygues Telecom couvre aujourd’hui 99% de la population nationale et sert 22 millions de clients.

Le prix d’acquisition peut aller jusqu’à 855 millions d’euros. Il comprend une part fixe de 530 millions d’euros payable et une part complémentaire comprise entre 140 et 325 millions d’euros, conditionnée à l’atteinte de critères de performance économique et payable sur plusieurs années.

L’opérateur indique que l’opération devrait être finalisée d’ici à la fin d’année 2020.