Accueil Communications Avec PSTN Calling, Microsoft s’affirme dans le secteur des télécoms

Avec PSTN Calling, Microsoft s’affirme dans le secteur des télécoms

Skype for business
Skype for business

A l’occasion du salon experiences’16, Microsoft a annoncé le lancement en France de la fonctionnalité « PSTN calling » au sein de Skype Entreprise. De quoi séduire les entreprises avec une plate-forme Cloud centralisée pour leurs communications, de la messagerie aux appels en passant par la vidéo. 

Microsoft complète son offre de communication avec un service d’appel téléphonique classique. Après les Etats-Unis et le Royaume-Uni, Microsoft propose dorénavant aux entreprises françaises la possibilité de gérer l’ensemble de leurs appels téléphoniques, y compris ceux passés via le réseau de télécommunications classique. Disponible en version preview ce mois d’octobre et commercialement en décembre prochain, « cette nouvelle offre confirme le statut d’Office 365 en tant que plateforme de collaboration et de communication sur laquelle converge l’ensemble des services et applications à destination des collaborateurs« , indique le groupe dans un communiqué. Interrogée sur le sujet à l’occasion du salon experiences’16, Carole Benichou, directrice Marketing Office Commercial chez Microsoft, nous explique : « Un utilisateur a aujourd’hui la possibilité d’être joint sur son numéro de téléphone en 01 quel que soit l’endroit où il se trouve, qu’il soit au bureau, en déplacement, à l’étranger, et quel que soit le terminal qu’il utilise à ce moment-là (PC, tablette, téléphone mobile, avec une connexion Internet…) ». Et de préciser : « On a la possibilité de souscrire un abonnement soit pour des appels domestiques, soit pour des appels domestiques et internationaux : 1200 minutes, soit 20 heures, en domestique, et 600 minutes, soit 10 heures, sur l’international. » Des offres que l’on peut activer à partir d’Office 365 E5.

Ce sont des partenaires opérateurs locaux, que Microsoft ne nomme pas, qui se chargent de l’interconnexion entre les serveurs de Microsoft et le réseau maillé d’Orange. Mais c’est l’éditeur qui a déposé un dossier auprès de l’Arcep, l’autorité de régulation des communications électroniques et des postes, pour mettre en conformité son PSTN calling avec la réglementation.

 

 

Juliette Paoli