Accueil Evénements Atos prépare l’arrivée des ordinateurs quantiques

Atos prépare l’arrivée des ordinateurs quantiques

Atos a choisi Bruxelles afin d’accueillir les Atos Technology Days, la conférence annuelle où l’ESN présente ses innovations. L’occasion de présenter un simulateur capable d’émuler un ordinateur quantique comptant 30 à 40 Qubits.

« Voici un siècle de cela, un groupe de chercheurs a imaginé ici, à Bruxelles les fondations de la physique quantique. Einstein, Schrödinger, Heisenberg, Bohr ont jeté les bases de la mécanique quantique moderne à l’Hôtel Métropole de Bruxelles » Ce n’est donc pas par hasard que Thierry Breton a choisi la capitale européenne pour annoncer le lancement de la Quantum Learning Machine. S’il ne s’agit pas d’un ordinateur quantique proprement dit, ce calculateur spécialisé est un simulateur capable d’émuler un ordinateur quantique comptant 30 à 40 Qubits.

visual-atos-quantum-learning-machine-2
Le Quantum Learning Machine d’Atos présenté à Bruxelles permet d’émuler le fonctionnement théorique de 30 à 40 Qubits.

 

Si, bien évidemment, un tel émulateur ne peut rivaliser avec un ordinateur quantique en vitesse de calcul, la machine peut être programmée en langage AQASM (Atos Quantum Learning Machine). L’objectif d’Atos est de permettre aux universitaires de former des étudiants à cette nouvelle révolution informatique que sera l’ordinateur quantique.

La machine est proposée à 100 000 € pour une machine capable d’émuler 30 Qubits. Cette machine intègre 2 CPU et 1 To de mémoire vive. La machine la plus puissante, capable de monter jusqu’à 40 Qubits compte 16 microprocesseurs et 24 To de mémoire vive. Elle est proposée au tarif catalogue de 1 millions d’euros. « Nous visons les universités et centres de recherche qui pourront délivrer des cours sur la programmation des ordinateurs quantiques » a expliqué Thierry Breton. « C’est la raison pour laquelle nous avons souhaité fixer un prix d’entrée bas, avec la capacité de faire monter en puissance la machine par la suite. Il est important de commencer maintenant car programmer un ordinateur quantique n’a rien à voir avec programmer un ordinateur conventionnel. Il ne s’agit plus d’une programmation séquentielle ; Il faut avoir une approche holistique totalement différente des pratiques actuelles. »

L’informatique quantique est un important sujet de recherche pour Atos car, en parallèle à ce simulateur, ses ingénieurs travaillent avec les chercheurs de plusieurs laboratoires européens sur des accélérateurs quantiques pour les supercalculateurs Sequana et, à un horizon plus lointain, un ordinateur quantique complet.

Thierry Breton - Lancement du Quantum Learning Machine
Thierry Breton a dévoilé la Quantum Learning Machine d’Atos, émulateur d’ordinateur quantique dédié à l’enseignement.

 

Auteur : Alain Clapaud