Accueil Non classé Apple admet ralentir volontairement ses anciens modèles d’iPhone

Apple admet ralentir volontairement ses anciens modèles d’iPhone

modèles iPhone
L'iPhone fête ses 10 ans

Apple a admis ralentir volontairement les anciens modèles d’iPhone, dans le but de protéger ces smartphones, un aveu prompt à alimenter le débat sur l’obsolescence programmée des appareils électroniques.

Suite à des plaintes récentes d’utilisateurs jugeant que leur iPhone devenait plus lent avec le temps et à des tests relayés dans la presse spécialisée, la firme à la Pomme a indiqué qu’elle bridait volontairement les performances du téléphone dans le but « de prolonger la durée de vie » de celui-ci. « Les batteries au lithium-ion deviennent de moins en moins à même de répondre à des pics d’activité par temps froid, lorsque la batterie est faible ou parce qu’elle vieillit, ce qui peut entraîner l’extinction imprévue de l’appareil, destinée à protéger ses composants électroniques« , en particulier le micro-processeur, explique le géant américain. Ce type de batteries équipe la plupart des appareils électroniques sur le marché, pas seulement les iPhone.
« L’an dernier, nous avons sorti une fonctionnalité pour l’iPhone 6, l’iPhone 6S et l’iPhone SE destinée à lisser les pics (…) seulement lorsque c’est nécessaire, de façon à éviter que l’appareil ne s’éteigne soudainement« , poursuit la firme dans un courriel envoyé à l’AFP jeudi 21 décembre. Cette fonctionnalité, qui revient de fait à ralentir le smartphone à certains moments, a été étendue à l’iPhone 7 fonctionnant sous la dernière version du système d’exploitation mobile iOS 11.2, ajoute le groupe.

Une batterie impossible à changer soi-même

Apple vient ainsi confirmer des rumeurs récurrentes depuis de nombreuses années sur de possibles ralentissements volontaires des iPhone. Beaucoup d’utilisateurs estiment que la fonctionnalité est avant tout destinée à pousser les consommateurs à acheter le dernier modèle mis sur le marché. Changer la batterie est une solution possible : Apple le fait gratuitement si l’appareil est sous garantie mais le facture est de 79 dollars si ce n’est pas le cas, selon son site internet. Les batteries d’iPhone sont notoirement quasiment impossibles à remplacer soi-même.

De façon plus générale, les fabricants d’appareils électroniques sont
régulièrement accusés de limiter sciemment la durée de vie de leurs produits
pour pousser les consommateurs à racheter des modèles plus récents, ce qu’on
appelle « l’obsolescence programmée ». Apple, Samsung et Microsoft sont les rois de l’obsolescence programmée, révélait en juin dernier une étude menée par Greenpeace et iFixit. Celle-ci s’est penchée sur les 44 smartphones, tablettes et ordinateurs portables les plus vendus entre 2015 et 2017 afin de déterminer leur niveau de réparabilité. Parmi les 17 marques testées, les trois géants de la tech Apple, Samsung et Microsoft, faisait figure de mauvais élèves : dans la catégorie des smartphones, Samsung obtenait les pires notes : un 3 sur 10 pour son Galaxy S7 et S7 Edge, 4 pour le S8.

 

Auteur : Juliette Paoli avec AFP