Accueil Channel Altitude Infrastructure rachète Kosc Telecom pour 14 M€

Altitude Infrastructure rachète Kosc Telecom pour 14 M€

Le Tribunal de Commerce de Paris a acté le 29 juin 2020 le rachat par Altitude Infrastructure de Kosc Telecom. Le montant de la transaction est de 14 M€. Altitude Infrastructure prévoit un retour à l’équilibre opérationnel en 2022 pour ce grossiste et opérateur télécoms neutre.

En redressement judiciaire depuis décembre 2019, l’opérateur neutre et grossiste télécoms Kosc Telecom a trouvé repreneur. Il s’agit d’Altitude Infrastructure, le seul candidat encore en lice. Ielo Liazo Group, un opérateur de réseaux IP et d’infrastructures en fibre optique, n’aurait pas donné suite à son projet de reprise de Kosc lors de l’audience du 16 juin devant le Tribunal de Commerce de Paris. Autre bonne nouvelle, Altitude Infrastructure reprend les 62 employés de l’opérateur neutre et grossiste télécoms.

Altitude Infrastructure prévoit un retour à l’équilibre opérationnel en 2022

Opérateur spécialisé dans les Réseaux d’Initiative Publique (RIP) depuis 1990 Altitude acquiert avec ce rachat la capacité de développer une activité dans les zones moyennement denses et très denses. « Notre plan prévoit un retour à l’équilibre opérationnel en 2022. Nous allons investir 100 millions d’euros les cinq prochaines années pour peser dans la durée sur le marché B2B de la fibre optique. Avec Kosc, nous devenons le guichet unique des opérateurs d’entreprises avec des infrastructures complètes en termes d’offre et de couverture sur le territoire. Cette reprise correspond à un vrai « time to market » : le passage des entreprises à la Fibre optique, c’est maintenant » estime David Elfassy, président d’Altitude Infrastructure.

Cette reprise rassure des dizaines d’opérateurs et 65 000 entreprises françaises

Conformément aux recommandations de l’Arcep et de l’Autorité de la concurrence, ce sauvetage permet de continuer d’offrir à des dizaines d’opérateurs et à plus de 65 000 entreprises françaises une diversité d’offres, garantie d’une concurrence saine. « C’est une nouvelle extrêmement rassurante pour tout l’écosystème des acteurs télécoms de proximité : Kosc aura désormais une assise financière suffisante pour poursuivre son ambition de déverrouiller le marché des télécoms professionnels » se réjouit Etienne Dugas, président InfraNum (ex-FIRIP), fédération qui regroupe plus de 200 entreprises des métiers de la filière des Infrastructures du numérique.

La mobilisation du secteur français des télécoms a payé

Tout le secteur français des télécoms, dont des organisations professionnelles comme InfraNum ou le CDRT, s’est mobilisé pour éviter sa faillite. Elle aurait été désastreuse pour la filière, et tout particulièrement pour les petits opérateurs télécoms alternatifs, les MVNO notamment, qui ont besoin d’un accès neutre aux infrastructures réseaux à très haut débit.

Altitude avait déjà investi 1 million d’euros dans Kosc Telecom pour préserver l’activité pendant la période de redressement, ce qui lui a permis d’honorer les 4 000 commandes, dont 500 en plein confinement. Kosc Telecom a beaucoup souffert durant la crise sanitaire, malgré les quelques 4 M€ accordés en décembre 2019 par ses actionnaires historiques. L’opérateur neutre et grossiste télécoms a échappé de peu à la liquidation pure et simple.

Olivier Bellin