Accueil E-commerce Accor concurrence Booking en créant une plateforme ouverte aux hôteliers indépendants

Accor concurrence Booking en créant une plateforme ouverte aux hôteliers indépendants

accorhtel.com
accorhtel.com

Accor a officialisé mercredi 3 juin son changement de nom en « AccorHotels » et annoncé l’ouverture de sa plateforme de réservation en ligne pour les hôteliers indépendants, à qui il compte proposer des taux de commission inférieurs à ceux des agences de réservation en ligne.

 

AccorHotels officialise également dans un communiqué sa nouvelle signature « Feel welcome » (NDLR : « Faites comme chez vous ») ainsi qu’un nouveau logo plus stylisé avec une bernache couleur miel, jugée « plus lumineuse » que l’ancienne. Pour contrer le site de réservation en ligne Booking, le groupe va par ailleurs transformer sa plateforme de distribution AccorHotels.com en place de marché ouverte aux hôteliers indépendants. Ce service sera disponible pour les clients dès juillet.
D’ici 2018, cette plateforme devrait accueillir plus de 10 000 références d’hôtels dans 300 villes et 92 pays, soit le triple de son volume actuel. « Dans la continuité du rachat de Fastbooking en avril, nous avons décidé de développer notre offre à destination de l’hôtellerie indépendante, qui représente une très large proportion du marché hôtelier, notamment en dehors des Etats-Unis et constitue un terrain de développement commercial important », a expliqué à Vivek Badrinath, chargé de piloter la stratégie numérique du groupe.
A la différence de Booking, le géant français de l’hôtellerie n’a pas pour but d’être exhaustif mais « d’élargir » son « offre tout en ayant une lecture sélective des hôtels« , précise M. Badrinath. Le premier critère de sélection sera ainsi la note de l’hôtel candidat sur TripAdvisor, site de réservation qui recueille aussi les avis et conseils des consommateurs. Les équipes du groupe se rendront aussi sur le terrain pour évaluer par eux-mêmes la qualité des établissements.
Pour attirer les candidats, AccorHotels promet également de pratiquer des taux de commission inférieurs à ceux des agences de voyage en ligne (OTA) et d’être « transparent » sur le référencement. « Nous serons plus transparents sur les critères de classement, qui seront notamment liés à la localisation de l’hôtel par rapport à l’emplacement recherché par le client, et nous ne mettrons pas aux enchères les places dans le catalogue« , assure Vivek Badrinath. Accor réalise actuellement 35 % de ses ventes sur Internet dont 1 % passent via smartphone. Le groupe compte 3 700 hôtels et emploie plus de 180 000 personnes dans 92 pays.

 

 

Auteur : la rédaction avec AFP

Juliette Paoli