Accueil CRM 75 000 emplois générés en France par la « Salesforce economy »

75 000 emplois générés en France par la « Salesforce economy »

Logo Salesforce
Salesforce génère 78 000 emplois en France

75 000 emplois sont générés en France par la « Salesforce economy », selon le chiffre avancé par Alexandre Dayon lors de l’événement annuel parisien du 8 juin organisé par le géant mondial du CRM.

Le CRM, c’est « le premier poste de dépense » pour l’entreprise soutient le President & Chief Product Officer de Salesforce, « avant de gérer les ressources et la logistique » – comprenez ERP. C’est le client « le plus important » aujourd’hui. Le CRM fait « 15-16 % de croissance annuelle. Nous, on en fait 25 % », se félicite le responsable.
A l’occasion d’une mini-conférence de presse organisée pour les journalistes en fin de matinée le 8 juin, le responsable français qui est devenu l’un des plus proches collaborateurs de Marc Benioff, le PDG du groupe, est revenu sur la place de Salesforce dans l’économie française, et ses ambitions en matière de formation. « La Salesforce economy » engendre « 75 000 emplois en France », assure-t-il, alors que d’ici 2020, le géant mondial compte peser 6,5 milliards du PIB dans l’Hexagone.

Alexandre Doyon
Alexandre Doyon lors du Salesforce World Tour Paris 2017

La techno vue sous l’angle d’un « camping trip »

Mettre en avant ses technologies passe aussi par la formation, « donner accès aux outils », ouvrir « les carrières » tout au long de la vie. Le salon a d’ailleurs pris la forme d’un vaste camp de scouts, avec faux feux de camp et fausses végétations, montrant la vision de l’entreprise sur la technologie, sur sa capacité à faire bouger les lignes, à s’adresser aux clients, à transformer l’entreprise et le travail, tous réunis dans un « camping trip ». Alexandre Dayon met en avant Trailhead, la plateforme « d’apprentissage ludique » de l’entreprise, qui apprend, gratuitement, à maîtriser Salesforce, que l’on soit développeur, administrateur ou utilisateur.

Salon Salesforce
Salesforce World Tour Paris 2017

Cette plateforme interactive a déjà attribué quelques deux millions de badges utilisateurs depuis 2014 (des utilisateurs nommés « Trailblazers »). Alexandre Dayon est revenu également sur le partenariat créé entre l’entreprise et la mairie de Paris, autour de Paris Code, l’école du numérique parisien lancé il y a un an, pour que qui le désire – prioritairement les jeunes décrocheurs scolaires ou universitaires, seniors en reconversion, femmes et habitants des quartiers populaires – puissent se reconvertir dans le numérique. 100 personnes ont été formées par ce biais, mais « on veut en former 1000″ précise le responsable qui rappelle que les employés français de Salesforce passent 7 jours par an, payés par l’entreprise, à aider une association.

Salesforce avait par ailleurs indiqué plus tôt dans le mois qu’il allait créer un fonds, baptisé Ventures SI Trailblazer et doté de 50 millions de dollars, pour faire grossir son écosystème de partenaires (intégrateurs systèmes et spécialistes du conseil). Les partenaires bénéficieront aussi d’un programme d’habilitation accélérée (Salesforce Trailblazer Alliance Initiative).