Accueil Sécurité Pour mieux coller à son business de la protection des identités numériques,...

Pour mieux coller à son business de la protection des identités numériques, OpenTrust adopte un nouveau nom

IDnomic

Le spécialiste de la protection des identités numériques OpenTrust change de nom et dévoile sa nouvelle identité : IDnomic.

Thierry Dassault, Président du Conseil d’administration d’OpenTrust, l’avait indiqué en novembre 2015, alors que l’entreprise s’était séparée de sa division Trusted Documents & Transactions acquise par DocuSign : « Open Trust va accélérer le développement de ses activités en faisant émerger une nouvelle marque ». La nouvelle Directrice Générale d’Open Trust, Coralie Héritier, ex-DAF de la société, révèle ce mardi 23 février ce nouveau nom : IDnomic. « IDnomic est un nom fort et impactant qui place l’Humain et la protection de toutes ses identités numériques au cœur de notre stratégie », indique-t-elle.

Un nom qui colle mieux au spécialiste de la protection des identités numériques (citoyens, collaborateurs, objets et voitures connectés, etc.). Thierry Dassault est convaincu qu’avec « le développement des objets connectés et des ITS (Intelligent Transport Systems) tels que les voitures, les trains et bien sûr les avions, il est indispensable de sécuriser les connections en mobilité et les données dans le Cloud », avant d’ajouter : «  IDnomic est donc un acteur qui va compter de plus en plus sur le marché de la cyber sécurité en France et à l’international ».

Pour le moment, les deux sites de la société cohabitent, puisque l’on peut accéder tout aussi bien à https://www.opentrust.com qu’à https://www.idnomic.com/, site sobre et graphique aux couleurs bleue et verte, qui met bien en avant les trois compétences clés de l’entreprise : services sécurisés avec l’e-administration, l’authentification forte en entreprise et la confidentialité de l’Internet des objets.
Basée à Issy-les-Moulineaux, la société compte 80 collaborateurs et a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 12 millions d’euros en 2015.

Juliette Paoli