En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 15/11/2017
    Cloud Expo Europe Paris 2017

    Cloud Expo Europe, Paris 2017, c'est le grand rassemblement d'experts dédiés au Cloud. Parmi les…

    en détail En détail...
  • 06/12/2017
    Paris Open Source Summit

    Paris Open Source Summit, premier événement européen libre et open source, est le fruit de…

    en détail En détail...
Sigma_ebook_hybridation_leaderboard

Sécurité : de trop nombreuses applis mobiles iOS et Android présentent des risques

Jalios_Digital Summit 2017_pave

Les apparences peuvent être trompeuses : sous couvert de simples jeux de cartes, de bêtes lampes torches ou de livres sacrés, comme la Bible ou le Coran, certaines applications pour iOS ou Android soustraient des données, pistent les utilisateurs, envoient des messages aux contacts, ou encore passent des appels non autorisés.

Après avoir analysé 38 000 applications au total, les chercheurs de Proofpoint ont conclu qu’il ne fallait pas toujours se fier aux apparences. En effet, une proportion alarmante d’entre elles dérobent des données, pistent les utilisateurs, accèdent aux informations de contacts et passent même des appels à l’insu des utilisateurs.

Sur les 23 000 applications de jeux gratuites analysées, près de 14 % présentaient un comportement à risque, tel que l’échange d’un volume inquiétant de communications avec un serveur externe. Au total, plus de 1 800 serveurs à travers 41 pays reçoivent des données utilisateurs.

La catégorie des Bibles connaît le taux de codes malveillants le plus élevé : 3,7 %, soit 26 applications sur 5 600. Proofpoint définit un code malveillant comme un code tentant de pénétrer dans le système d’exploitation mobile, afin d’accéder, sans y être autorisé, à divers services et données. Les chercheurs ont découvert que l’une des applications de la Bible les plus populaires transmet des données à 16 serveurs, répartis dans trois pays. Cette application est en mesure de lire les SMS, le carnet d’adresses et les informations relatives à l’appareil, d’intercepter les échanges entre des applications lorsque l’appareil est rooté, voire de passer des appels sans votre intervention.

Un examen similaire a été mené sur des applications du Coran : il révèle que l’une des dix applications les plus téléchargées présente des risques avérés. Celle-ci, lancée au démarrage du système, communique avec 31 serveurs différents, consulte les SMS, envoie des messages au nom de l’utilisateur et peut accéder aux données GPS.

Même des utilitaires, tels que des applications « lampe torche », peuvent contenir du code malveillant et transmettre vos données à leurs propriétaires. Au total, plus de 678 serveurs répartis dans 28 pays reçoivent activement des données des 5 600 applications passées au crible.

« L’existence, et la surprenante prévalence, de logiciels à risque au sein d’applications en apparence légitimes rappelle qu’adopter une stratégie de sécurité mobile n’est pas négligeable. Les organisations se doivent de définir des politiques et de déployer des solutions qui leur permettront de détecter et de prendre en main les applications malveillantes, avant que celles-ci ne mettent à mal leur sécurité », prévient l’éditeur de sécurité

Auteur : Juliette Paoli

Sécurité : de trop nombreuses applis mobiles iOS et Android présentent des risques
Notez cet article

Laisser un commentaire

Pénurie de compétences IT ?

Anticipez en formant vos équipes. Trois conseils aux responsables informatiques pour garder une longueur d'avance

Lire le livre blanc Vodeclic

Sondage

Windows 10 et vous

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Piratage de données : action en nom collectif au Canada contre Equifax

    Une action en nom collectif (class action) a été lancée mardi au Canada afin d'obtenir…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Interview - "Penser et agir comme de vrais hackers pour protéger les infrastructures", Shay Nahari CyberArk

    Les récentes attaques prouvent que les pirates aiguisent sans cesse leurs techniques et compétences. Après…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Selon Hub One, 6 salariés français sur 10 ne se sentent pas écoutés par leur entreprise

    En cette rentrée 2017 où la réforme du Code du travail se place au cœur…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

GlobalK_Azure _Skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
Global Knowledge_Docker_Skycraper