En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 19/09/2017
    Paris Retail Week 2017

    La 3ème édition du salon Paris Retail Week, l’événement professionnel européen dédié au commerce 360°, se…

    en détail En détail...
  • 26/09/2017
    Salons Solutions 2017

    Les Salons Solutions - ERP, CRM, BI et Big Data, E-achats, Demat', Serveurs & Applications…

    en détail En détail...
Comexposium_AssisesSécurité2017_leaderboard

Saint-Gobain automatise ses processus comptables

GlobalK_Nutanix_pavé

Riche de 350 ans d’histoire, le groupe Saint-Gobain comprend aujourd’hui près de 900 filiales réparties en trois pôles d’activités : Matériaux Innovants, Produits pour la Construction et Distribution Bâtiment. À partir de 2008, le groupe a décidé de créer des centres de services partagés (CSP) afin de centraliser, harmoniser et simplifier les processus comptables (comptabilité générale, fournisseurs et clients) de ses entités réparties dans le monde entier. Ces CSP ont depuis été créés dans 25 pays, d’où est traitée la comptabilité de 629 entreprises du groupe.

Pour assurer la clôture comptable de fin de mois, chacun d’entre eux dispose de ses propres outils. L’existence d’une multiplicité d’ERP (ou de différentes versions d’un même ERP) a longtemps empêché ce processus d’être mené à bien de manière harmonieuse et synchronisée. Jusqu’ici, chaque CSP préparait en effet ses justifications de comptes à sa manière et la soumettait ensuite pour validation à qui de droit. Ce processus – en grande partie manuel et reposant encore sur du papier -, en plus d’être très chronophage, complexifiait les exigences de traçabilité et d’exactitude formulées par les auditeurs internes et externes, et recherchées par les équipes comptables.
« À partir de 2010, après avoir mis en place notre réseau de CSP, nous nous sommes attelés à leur animation et à l’amélioration de leur efficacité. Plusieurs axes ont été identifiés : automatisation et dématérialisation de la comptabilité fournisseurs, automatisation de la comptabilité client et de la comptabilité générale. De manière globale, nous cherchions à améliorer et uniformiser toutes nos opérations de justification et de contrôle interne des comptes » témoigne Pascal Perrier-Gustin, directeur des centres de services partagés et projets d’organisation financière du groupe Saint-Gobain. « En d’autres termes, notre objectif était de standardiser nos processus comptables en passant à l’électronique, afin de renforcer le contrôle interne, d’accélérer la clôture mensuelle et, au final, d’améliorer la relation entre les CSP et les clients concernés. »

Uniformiser les processus comptables

Restait à trouver l’outil qui allait permettre aux CSP d’atteindre ces objectifs. Finalement, Saint Gobain a opté pour BlackLine Finance Controls & Automation dans tous ses CSP. Aujourd’hui, la plateforme est utilisée par près de 2000 collaborateurs du groupe – comptables, directeurs financiers, contrôleurs de gestion des entités clientes ainsi que par des auditeurs externes. Elle permet d’actualiser tous les mois la balance comptable tout en offrant des fonctionnalités d’automatisation et d’organisation des différentes tâches de clôture.
«En une quinzaine de jours, nous avons été capables de déployer la solution au sein d’un premier CSP (c’est-à-dire pour une quinzaine d’utilisateurs), via deux sessions de formation Webex. Nos utilisateurs peuvent également consulter des formations en ligne sur le site de BlackLine, ou, si besoin, s’adresser directement au service support. En moyenne le déploiement complet d’un CSP a demandé environ 6 mois», indique Pascal Perrier-Gustin.
Au-delà de l’harmonisation et de l’automatisation des processus de justification de comptes. La société bénéficie aussi «d’un niveau de traçabilité intégral qui nous aide à répondre aux demandes des audits interne et externe (qui ? quand ? etc.)». La plateforme Finance Controls & Automation offre en effet un accès rapide aux informations, permettant de suivre le processus de justification et d’évaluer son avancée.
Parallèlement, la solution aide les commissaires aux comptes à travailler plus vite et plus efficacement, ce qui a une incidence certaine sur la maîtrise des coûts comptables. «Si, à l’origine du projet, notre objectif n’était pas uniquement de réduire nos coûts, force est de constater qu’il nous a tout de même permis de le faire en contribuant à la réduction de nos coûts d’audit ! Les coûts d’impression papier et de stockage de l’information ont également diminué, mais, d’une manière globale, le principal apport de BlackLine a été de nous aider à adopter une attitude de type « Lean » au niveau de notre comptabilité générale, et à nous assurer que les processus réalisés par chacun de nos CSP l’étaient de la manière la plus fluide possible, avec un minimum de tâches et au moment le plus opportun», affirme encore le responsable.

S’il considère qu’il est difficile de chiffrer précisément les gains générés, le responsable se réjouit du retour positif des acteurs concernés : «Les directeurs de CSP sont satisfaits car ils sont désormais en mesure d’harmoniser les méthodes de justification de comptes et de mieux préparer leur clôture financière. De même, les DAF des sociétés clientes du groupe apprécient la solution car elle les aide à mener à bien leur mission de suivi et de contrôle des justifications de comptes, et elle leur facilite la tâche pour leur revue bilancielle. L’audit interne bénéficie également de l’homogénéisation des processus, ainsi que les commissaires aux comptes pour qui un CSP équipé de BlackLine équivaut à une consultation plus facile et une qualité des processus améliorée.»

Finalement, l’objectif principal – une meilleure précision et une efficacité accrue pour la clôture comptable – est atteint. «C’est ce qui compte le plus pour nous. La justification des comptes est un exercice primordial des processus comptables : on se doit d’y apporter le plus grand soin. Nous avons pu automatiser et rationaliser la justification de nos comptes, et nous disposons à tout moment d’une vision précise de l’avancée de notre processus de clôture», conclut Pascal Perrier-Gustin.

 

Auteur : Pierre Saire

Saint-Gobain automatise ses processus comptables
Notez cet article

Laisser un commentaire

Sécuriser le Cloud public et le cloud hybride

Protéger votre cloud : Transport chiffré – VPN, Protection du périmètre, des applications etc.

Lire le Livre blanc Fortinet

Sondage

Windows 10 et vous

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Qualcomm demande l'interdiction des importations d'iPhone et l'arrêt de la distribution des modèles déjà commercialisés aux USA

    Le fondeur Qualcomm qui a déposé plainte contre Apple auprès de la Commission du Commerce…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Machine Learning : concept et raisons de son adoption croissante

    En mai dernier, le programme AlphaGo développé par la société DeepMind a fait parler de…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • RGPD : une charge pour l'IT et la sécurité, mais pas que...

    Les entreprises se sont-elles mises au diapason des nouvelles règles européennes de sécurité et de…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
Comexposium_AssisesSécurité2017_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • INTÉGRATION DE LA COMMUNICATION MULTICANAL

    > Voir le livre
  • Usages et technologies : concrétisez la transformation digitale de votre métier

    > Voir le livre
Salon Solutions_Septembre17_skycraper